Home Juridique Les (bons) conseils de Me Iosca !
Les (bons) conseils de Me Iosca !
Imprimer Envoyer

Le 15 août 2013

La carte grise à son nom : ne soyez ni un idiot, encore moins une victime ! Si vous avez peur de votre ombre juridique, pensez que le système du permis de conduire est juste et infaillible, que seul l'automobiliste ou le motard commet des erreurs, ne lisez pas ce qui suit ! Retournez paisiblement à la chaleur somnolente de votre insouciance, l'État vous protège et vous rackette !

jb-iosca-1

En revanche, si dans le respect de la loi française et d'une morale raisonnée parce qu'éduquée, vous cherchez à optimiser vos droits, vous avez à cœur d'organiser la défense en amont de votre permis de conduire (outil professionnel et social) cet article a été écrit pour vous !

Je rassemble ici les 3 options qui vous sont ouvertes concernant la carte grise de votre véhicule.

Car l'État vous le dira mieux que moi : apparaître béatement en nom sur la carte grise de votre véhicule fait de vous un imbécile heureux ! Il existe au moins 3 moyens, parfaitement légaux, de gripper le système, de bloquer le rouage, d'anesthésier le bras financier et vengeur de l'État affamé.

1) Immatriculez votre véhicule hors de France !

Aucun texte de loi ne vous fait obligation d'inscrire administrativement votre moto ou automobile dans l'hexagone : profitez-en avec la certitude que ce qui n'est pas interdit est légal !

LE PLUS : vous n'entendrez plus jamais parler des : - radars automatiques de vitesse - feux rouges - infractions prises à la volée (non acquittement des péages, non respect des distances de sécurité, utilisation de voies réservées à la circulation de véhicules particuliers comme les couloirs de bus, tramway ou taxis, le stationnement, les excès de vitesse inférieurs à 50 km/h, non respect du stop, non respect du feu rouge - PV de stationnement ... (pas mal non ?)

LE MOINS : vous n échapperez pas aux infractions relevées avec interpellation, votre identité notée lors du contrôle et la contravention donnée en main propre ou adressé à votre nom à votre domicile.

ASTUCE : Privilégier un pays non-francophone. Profitez des difficultés techniques et humaines de coopération entre les services de police des deux pays.

ATTENTION : Vérifiez que votre assurance couvre bien le véhicule étranger roulant en France. Certaines assurances font de cette spécificité une cause d'exonération de garantie.

À suivre...

Pour en savoir plus : www.maitreiosca.fr