Home Essais Hyundaï Essai Hyundai Ioniq electric 2
310 km entre deux prises
Par Philippe Lacroix
Le 13 janvier 2020
hyundai-ioniq-elec-2019-1

La Hyundai Ioniq electric manquait un peu d'énergie. Avec une batterie plus performante de 38 kWh son autonomie dépasse désormais 300 km, pour un tarif demeuré stable à 34.900 €.

hyundai-ioniq-elec-2019-2Avignon – Dans la famille Ioniq, l'electric, la plus branchée des triplés, était pénalisée par une autonomie restreinte, d'autant qu'au sein même de la gamme Hyundai, le Kona electric faisait bien mieux. C'est pourquoi, très vite, le constructeur coréen a lancé une nouvelle Ioniq dotée d'une batterie affichant une capacité accrue, passant de 28 kWh à 38,3 kWh. Ainsi, l'autonomie progresse de 100 km et s'établit à 311 km réels selon les nouvelles normes WLTP. Elle alimente un moteur électrique synchrone à aimant permanent dont la puissance a été portée à 136 ch, soit 16 ch de plus, pour un couple de 295 Nm. Cette nouvelle Ioniq bénéficie également d'un chargeur embarqué de 7,2 kW, contre 6,6 kW auparavant, pour une recharge normale de type 2. Avec une station de charge rapide de 100 kW, la batterie peut atteindre 80% de charge en seulement 54 minutes.

Évolutions stylistiques extérieures et intérieures

hyundai-ioniq-elec-2019-3Toutes les versions de la Ioniq reçoivent une face avant redessinée avec une nouvelle grille de calandre. La calandre fermée de l'electric présente un nouveau motif exclusif. Les feux de jour à LED ainsi que les projecteurs et les feux arrière à LED ont été totalement reconditionnés pour mieux démarquer une Ioniq de nuit. L'intérieur a aussi été repensé avec bonheur intégrant de nouveaux éléments de design pour rehausser son image, tandis qu'il offre le choix entre deux couleurs de sellerie cuir, noir intégral ou bi-ton gris/noir. Sous le grand écran multimédia, le panneau de commande du système de chauffage et de climatisation a été revu et bénéficie désormais de lignes fluides et d'une finition brillante. Les compteurs digitaux haute résolution ont été optimisés avec un éclairage d'ambiance relayant les coloris des différents modes de conduite. Un éclairage d'ambiance de couleur bleue sous la planche de bord, contribue à donner une atmosphère plus douce.

Une connectivité sophistiquée

hyundai-ioniq-elec-2019-4

Cette nouvelle Ioniq intègre le système de connectivité Bluelink qui utilise la télématique embarquée pour permettre de contrôler l'air conditionné à distance, ouvrir ou fermer le véhicule, commander et programmer la charge via une application smartphone. Hyundai en profite pour inaugurer l'eCall, un système qui appelle automatiquement les services d'urgence en cas de déploiement des airbags ou d'appui sur le bouton d'urgence. Le nouveau système de navigation affiche toute une série d'informations utiles sur son écran tactile personnalisable et se dote d'un logiciel de reconnaissance vocale en ligne disponible en six langues. En plus des fonctions standard Android Auto et Apple CarPlay, il est possible de connecter deux téléphones en même temps pour écouter la musique de chaque téléphone via Bluetooth streaming.

Des palettes au volant... pour freiner

hyundai-ioniq-elec-2019-5Avec la Ioniq electric, la conduite est extrêmement simplifiée. Un bouton pour la marche avant, un pour l'arrière, et dès une pression sur l'accélérateur, la voiture démarre avec le bénéfice d'un couple maximum, d'où une belle nervosité linéaire et sans à-coup pour grimper jusqu'à 165 km/h. Trois modes de conduites sont prévus, Sport, Normal et Eco, et c'est évidemment avec ce dernier que l'on peut dépasser les 300 km d'autonomie. En mode sport, on en fera à peine plus de la moitié, mais c'est l'occasion de profiter du bon équilibre de la voiture grâce à un centre de gravité très bas. Un reproche toutefois au toucher de la pédale de frein qui manque de consistance. Pour économiser de l'énergie, la Ioniq electric dispose d'un mode roue libre. Elle est aussi dotée de palettes montées sur le volant permettant de régler le système de freinage à récupération d'énergie, jusqu'à l'arrêt complet, sans avoir à utiliser la pédale de frein. Silencieuse, confortable, vive si on le souhaite, cette Ioniq electric est à même de contenter son conducteur et ses passagers...et leur sens civique.

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Les retouches de style bienvenues

La finition mieux soignée

L'autonomie améliorée

L'agrément de conduite

Le silence à bord

Les performances

Le bon comportement routier

Les palettes frein moteur

La capacité du coffre

 

Le ressenti du freinage

Pas de roue de secours

Le prix

Le faible réseau de recharge

La fiche technique de la Hyundai Ioniq electric 2

Longueur : 4,47 m

Largeur : 1,82 m

Hauteur : 1,47 m

Empattement : 2,70 m

Coffre : 357 à 1.417 litres

Poids à vide : 1.527 kg

Moteur électrique : synchrone à aimant permanent

Boîte : réducteur à rapport unique

Batteries: Lithium-ion Polymère

Capacité : 38,3 kWh

Puissance : 136 ch (100 kW)

Couple : 295 Nm

Transmission : roues avant

Autonomie : 311 km

Vitesse maxi : 165 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 10''2

Recharge sur prise domestique 2,7 kW : 14h19

Temps de recharge 7,2 kW : 6h05

Temps de recharge rapide 50 kW : 80 % en 57'

Temps de recharge rapide 100 kW : 80 % en 54'

Puissance administrative : 1 CV

Tarif : à partir de 34.900 €

Bonus : 6.000 €