Home Essais Abarth Essai Abarth 595 Competizione
Du venin tonifiant
Par Philippe Lacroix
Le 10 août 2016
abarth-595-competizione-1

Avec l'emblème du scorpion sur sa calandre, une Abarth se doit de montrer un caractère bien piquant et ... terrifiant pour la concurrence malgré sa petite taille. Pour autant, elle attire la sympathie et provoque même beaucoup d'enthousiasme à l'exemple des nouvelles 595 exposées sur le quai de Cassis. Son prix démarre à 18.600 €, mais grimpe très vite, comme ses moteurs dans les tours, à 25.700 € pour la version Competizione de 180 ch !

abarth-595-competizione-2Les Lecques – Comme Fiat, Abarth surfe sur la bonne vague de la 500. Cela ne date pas d'hier et c'est un peu le fond de commerce de la marque au scorpion apparue en 1949 et désormais dans le giron de Fiat. Pour autant, les petites 500 sportives continuent d'être badgées Abarth avec un égal succès et les nouvelles versions baptisées 595 devraient connaître un sort tout aussi heureux, rien que par leur look et leurs couleurs flashies qui ont fait fureur sur le port de Cassis où elles attendaient le top départ pour les premiers essais dans les lacets torturés des routes du massif de la Sainte Baume. Certes, la caisse de la 500 n'a pas subi de profondes retouches, mais les boucliers avant et arrière ont été remodelés et les entrées d'air élargies afin de montrer plus d'agressivité, tandis que les phares xénon et les feux arrière bénéficient du restylage des Fiat 500. Les jantes en alliage noires de 17 pouces et les quatre sorties d'échappement complètent un tableau très flatteur. Les versions cabriolets demandent un supplément de 2.000 €.

Ambiance très sportive

abarth-595-competizione-3Dans l'habitacle, pas plus d'innovations spectaculaires. Toutefois, on remarque le volant avec une jante en cuir assez épaisse pourvu d'un méplat à sa base et d'un repère visuel en son sommet et doté des commandes audio et de téléphonie. Mais il se règle uniquement en hauteur. On apprécie la présence de carbone et le garnissage de la planche de bord en Alcantara, avec en son centre l'écran digital de 7 pouces désormais intégré entre deux buses d'aération. Les sièges baquets en Alcantara et cuir, avec coque en carbone en option, le pédalier aluminium et le court levier de vitesse complètent l'ambiance très sportive qui se dégage de cette Abarth 595 Competizione. Enfin, un bouton Sport permet de modifier la réaction plus vive de l'accélérateur, la fermeté de la direction et d'obtenir un maximum de couple plus rapidement, tandis que l'affichage du tableau de bord passe en configuration racing.

Une technologie de voiture de course

abarth-595-competizione-4

Sous le capot se loge un seul moteur de 1,4 litre, servi par une boîte mécanique à 5 rapports, mais conjugué en trois puissances, 145 ch pour la 595, 165 ch pour la 595 Turismo et 180 ch pour la 595 Competizione. Une boîte robotisée à 5 rapports est proposée en option à 1.500 €. La version Competizione, la plus aboutie sur le plan technologique, est équipée de série de 4 amortisseurs Koni, d'un système de freinage Brembo avec des étriers en aluminium à quatre pistons et un échappement à 4 sorties Record Monza histoire de ne pas passer inaperçue et mettre en concordance le ramage et le plumage. Elle propose en option un différentiel à glissement limité mécanique uniquement avec la transmission manuelle. Un système qui garantit un transfert de couple optimal entre les roues avant et renforce l'adhérence notamment en sortie de virages serrés.

Notions de pilotage indispensable

abarth-595-competizione-5En mode sport, bien calé dans son baquet, après s'être habitué à l'épaisseur du volant et grisé par le ton rauque des 180 ch permettant de franchir le 0 à 100 km/h en 6''7, on perçoit très vite que la 595 Competizione s'adresse à des puristes de la performance, plaçant la notion de confort dans le panier des accessoires. Et sur routes bosselées, les dos sont vite punis. Exploitée par des rapports bien étagés qui s'envolent à 6.000 tr/mn et un bon guidage de la boîte, la Competizione se révèle particulièrement explosive à condition de bien la piloter, car son empattement court la fait passer très vite du sous-virage au sur-virage. C'est dans ces conditions extrêmes que le différentiel à glissement limité offre toute son efficacité, mais il faut savoir anticiper les réactions de la voiture. Donc bien la connaître avant d'en obtenir la quintessence. Un jouet à apprivoiser... pour le conserver longtemps. Plus civilisée, la version Turismo se montre plus polyvalente, plus agréable dans le temps et ses 165 ch paraissent plus dociles. De quoi s'amuser toutefois sans modération, pour 22.400 €.

abarth-595-competizione-6

abarth-595-competizione-7

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le look ravageur

Le bruit de l'échappement

Les performances

L'amortissement du train avant

Les rapports de boîte

Le freinage efficace

Les sièges baquets

Le mode sportif

 

Le manque de couple à bas régime

La suspension très sèche

L'instabilité sur route dégradée

Pas de réglage de siège en hauteur

Pas de réglage du volant en profondeur

Pas de poignée de maintien passager

Pas de roue de secours

Le prix

La fiche technique de l'Abarth 595

Longueur : 3,66 m

Largeur : 1,63 m

Hauteur : 1,48 m

Empattement : 2,30 m

Volume du coffre : 185 dm3

Réservoir : 35 litres

Poids : 1.035 kg à 1.055 kg

Transmission : roues avant

Moteur : essence 4 cylindres

Cylindrée : 1.368 cm3

Puissance : 145 ch / 165 ch / 180 ch à 5.500 tr/mn

Couple : 206 Nm / 230 Nm / 250 Nm à 3.000 tr/mn

Boîte : mécanique / robotisée à 5 rapports

Vitesse : 210 km/h / 218 km/h / 225 km/h

Accélération : 0 à 100 km/h en 7''8 - 8'' / 7''3 - 7''4 / 6''7 - 6''9

Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.