Home Essais Volvo Essai Volvo S60 D4
C'est du propre...
Par Philippe Lacroix
Le 20 octobre 2014
volvo-s60-d4-1

Apparue en 2010, la Volvo S60 avait subi en 2013 quelques retouches esthétiques concernant notamment sa face avant. Aujourd'hui, c'est sous son capot qu'elle bénéficie d'une petite révolution en recevant toute une batterie de nouveaux moteurs 4 cylindres tout aluminium se voulant les plus sophistiqués du marché. Parmi eux, le Diesel baptisé D4 de 181 ch sera sans doute le plus commercialisé. Le tarif de la S60 ainsi motorisée débutera à 35.110 €, le prix de la haute technologie et d'un certain élitisme.

volvo-s60-d4-2Manigod – Depuis quelques années, les Volvo sont devenues plus sexy. Finies les caisses carrées et les angles droits, leurs lignes se sont faites plus douces et mieux travaillées, tout en sauvegardant la personnalité du constructeur suédois. C'est aussi dans cet esprit que Geely, le néo constructeur chinois à racheté Volvo en 2010 pour 1,8 milliards de dollars à Ford. Pas question de vider la marque suédoise de sa technologie. Au contraire, son objectif était de capitaliser sur elle. En Chine, l'acquisition d'un fleuron étranger est valorisant et Geely y a gagné en image. Une stratégie mise sur pied par Li Shufu, le patron de Geely et ingénieur de formation, pour bâtir le premier groupe automobile chinois à dimension mondiale. Pour y parvenir, Geely doit avant tout relancer Volvo en lui consacrant 11 milliards de dollars et 8 ont déjà été investis pour le XC 90 et ces fameuses motorisations 4 cylindres conçues et fabriquées à 100% en Suède.

Propres, sobres et performants

volvo-s60-d4-3C'est ainsi que la S60 année 2015 est proposée avec trois moteurs issus de la nouvelle famille de motorisations Drive-E 4 cylindres tout aluminium : le turbo essence T6 de 306 ch, le turbo essence T5 de 245 ch, et le turbo diesel D4 de 181 ch. Ils sont tous associés à une nouvelle boîte automatique à 8 rapports et seul le Diesel offre le choix d'une boîte mécanique à 6 rapports. C'est d'ailleurs avec cette dernière que la S60 D4 affiche une consommation théorique de 3,8 litres, valeur record dans la catégorie, correspondant à 99 g/km de CO2. Avec la boîte automatique, la consommation s'établit à 4,2 litres et 109 g/km de CO2. Ce D4, qui fournira bien sûr le cœur du segment, est doté en première mondiale d'une technologie qui utilise non plus un seul et unique capteur de pression dans la rampe commune, mais d'un système permettant de contrôler et d'adapter en permanence la quantité de carburant injectée dans chacun des quatre cylindres à chaque cycle de combustion.

Le soin du détail

volvo-s60-d4-4Dans l'habitacle de la Volvo S60 D4, on apprécie tout d'abord le design scandinave du poste de conduite aussi fonctionnel qu'élégant et de bon goût, avec un grand écran GPS et multifonctions placé en haut de la console centrale et parfaitement lisible. Le cadran du compte-tours, implanté au milieu de la planche de bord, offre aussi un affichage digital de la vitesse instantanée. Toutefois, le conducteur a le choix entre trois thèmes graphiques différents s'adaptant à une conduite sportive, sereine ou économique. Bois, cuir et déco noir laqué sont au programme comme preuve d'un raffinement à la carte. Les sièges enveloppants et confortables participent à l'agrément de conduite sans fatigue. Un siège sport est aussi en option, apportant un soutien latéral efficace pour aborder les virages serrés à vive allure ; de série évidemment sur la version sport, compte tenu que l'acheteur a le choix entre quatre châssis. Le coffre bien carré de 380 litres est pratique, mais pas de roue de secours en vue.

Vif et onctueux

volvo-s60-d4-5Au volant de cette Volvo S60 D4, on remarque d'abord la discrétion du moteur, même en passant sur le mode manuel et en montant les régimes à 5.000 tr/mn. Alimenté par un double turbo, ce 4 cylindres de 2 litres se montre très alerte. Les passages en douceur des 8 vitesses de la boîte automatique sont instantanés, ne provoquant aucune rupture de charge. Des palettes au volant, hélas solidaires de ce dernier, complètent le mode manuel. Pour une conduite plus cool, le mode automatique est parfait et répond immédiatement à la sollicitation de l'accélérateur en profitant du couple de 400 Nm. Le comportement routier est sans reproche et la voiture est bien guidée par une direction assistée électrique utilisant un moteur pour épauler la crémaillère. Et le conducteur peut choisir parmi trois niveaux d'assistance, pour faciliter les manœuvres ou donner un meilleur ressenti de la chaussée. Enfin, côté sécurité, la S60 offre toutes les technologies d'assistance connues, telles le freinage automatique prévenant une collision, l'alerte de véhicule dans l'angle mort, l'aide au maintien dans la voie, la caméra de recul...

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le design extérieur

L'agrément de l'habitacle

L'agrément moteur

La boîte auto à 8 rapports

Les performances

La consommation

Le comportement routier

La sécurité

 

Les palettes solidaires du volant

La capacité du coffre

Pas de roue de secours

 

La fiche technique de la Volvo S60 D4

Longueur : 4,63 m

Largeur : 1,86 m

Hauteur : 1,48 m

Empattement : 2,78 m

Poids : 1.495 kg

Coffre : 589 à 1.669 litres

Réservoir : 67 litres

Moteur Diesel : 1.969 cm3

Puissance : 181 ch

Couple : 400 Nm

Vitesse maxi : 230 km/h

Accélérations : 0 à 100 km/h en 7''4

Consommation mixte : 3,8 litres (BM6) / 4,2 litres (BA8)

Émission de CO2 : 99 g/km (BM6) - 109 g/km (BA8)