Home Essais Mitsubishi Essai Mitsubishi Outlander PHEV 2019
Le même...en apparence !
Par Philippe Lacroix
Le 11 juin 2018
mitsu-outlander-phev-2019-1

Avec la fin annoncée du Pajero, Mitsubishi se focalise désormais sur l'Outlander PHEV pour en faire son vaisseau amiral, le millésime 2019 arrivant totalement remanié en profondeur.

mitsu-outlander-phev-2019-2Le Luberon – Le nom de Mitsubishi résonne dans le monde entier grâce au Pajero qui compte douze victoires sur le Dakar, le vrai, en Afrique, et son nom est devenu une légende. Pour autant, le constructeur japonais arrête sa production, sans intention de mettre en chantier une nouvelle génération. Aussi, la marque aux trois diamands se voit obligé de trouver un autre fer de lance afin de conserver une certaine notoriété dans le monde de l'automobile. À l'heure du grand chambardement dans les choix énergétiques, l'Outlander est logiquement apparu comme la solution puisque son modèle PHEV fait figure de référence dans le concert des SUV hybrides rechargeables, en se plaçant en tête des ventes mondiales avec un score de 154.000 unités qui roulent sur la planète.

Plus de puissance

mitsu-outlander-phev-2019-3Le succès de sa technologie est à coup sûr un des motifs qui a incité l'Alliance Renault-Nissan à accueillir en son sein Mitsubishi en octobre 2016. Une Alliance maintenant championne aussi bien dans la catégorie ''tout électrique'' que ''hybride rechargeable''. L'Outlander PHEV a immédiatement profité de cette nouvelle situation pour évoluer rapidement et se présenter dans les showrooms à la fin de 2018 avec une évolution majeure sous une robe quasiment identique. Ainsi, le 2 litres essence de 121 ch est remplacé par un nouveau moteur 2,4 litres à cycle Atkinson de 135 ch avec un gain de 20 Nm sur le couple, la puissance de l'alternateur est accru de 10 %, le moteur électrique agissant sur le train avant reste à 82 ch mais celui sur le train arrière passe à 95 ch, la capacité de la batterie de traction augmente de 15 % à 13,8 kWh et le système d'exploitation qui gère le tout est optimisé.

Plus de performances

mitsu-outlander-phev-2019-4

Si l'amélioration des performances pures n'est pas spectaculaire, la vitesse de pointe demeurant à 170 km/h et l'accélération de 0 à 100 km/h se réalisant en 10''5 soit une demi-seconde de mieux, le bénéfice de cette évolution se ressent davantage dans les reprises tandis que la récupération d'énergie se révèle plus efficace, le conducteur pouvant y participer activement par des palettes derrière le volant agissant sur le freinage des moteurs électriques, ces derniers se transformant alors en générateur pour récupérer l'énergie électrique et recharger la batterie principale. En fait, il est difficile d'établir un bilan consommation, car il peut varier en fonction de la conduite et du trajet. En ville et donc à petite vitesse, les seuls moteurs électriques (mode EV) permettent de rouler sur une distance de plus de 50 km. Sur autoroute et à la vitesse maxi de 135 km/h possible, la distance est réduite de moitié. En mode Normal, où le moteur thermique vient épauler automatiquement les moteurs électriques en fonction de la puissance demandée, la consommation s'étale entre 1 litre et 7,2 litres pour un Marseille-Paris par exemple, par autoroute en respectant les panneaux 110 ou 130 km/h.

Un comportement en gros progrès

mitsu-outlander-phev-2019-5Le millésime 2019 bénéficie de deux nouveaux modes, Neige et Sport. Avec ce dernier, bien évidemment pas question de gagner à l'indice énergétique en utilisant plus de 200 ch, mais l'occasion de constater les réels progrès du comportement routier de l'Outlander PHEV. Pour rappel, le système PHEV combine au mieux les moteurs qui ne sont jamais utilisés ensemble à leur pleine puissance. Bénéficiant d'une caisse plus rigide, d'une suspension recalibrée, de disques de frein plus importants et d'une direction plus directe, 2 1/2 tours de volant au lieu de 3, le SUV vire plus à plat, se place mieux en virage et offre un meilleur ressenti de la route. Son poids conséquent de 1,9 tonne se fait moins pénalisant. Sa bonne répartition des masses, son centre de gravité très bas malgré sa stature, et ses 4 roues motrices en permanence lui confèrent une tenue de route au dessus de la moyenne des SUV. Enfin, le niveau de bruits et de vibrations se trouve bien amélioré.

Un look quasiment inchangé !

mitsu-outlander-phev-2019-6Dommage, que ce nouvel Outlander PHEV ne se démarque pas davantage du millésime précédent. Seule la jupe avant est légèrement différente et deux petites lamelles laquées de la calandre prennent le style nid d'abeille. Le becquet arrière adopte un nouveau dessin et les jantes en alliage de 18 pouces sont à multi rayons. L'habitacle demeure inchangé, mais le cuir désormais matelassé de la sellerie pour les versions haut de gamme est plus attrayant. À noter aussi qu'apparaissent des ouïes de climatisation à l'arrière et des prises d'alimentation 1.500W destinées aux équipements d'extérieur (230V). Enfin, le coffre reste de bonne taille avec une capacité de 453 litres évolutif grâce à la banquette arrière rabattable 1/3-2/3

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le comportement routier en progrès

La direction plus précise

Le silence de fonctionnement

Les solutions de recharge de la batterie

La vivacité en mode Sport

Une sellerie plus soignée

Feux route/croisement automatique (série ou option)

 

Pas d'évolution du style

Le poids de l'ensemble

L'accès à certaines commandes

Pas de commande électrique du siège passager

Pas de roue de secours

La fiche technique du Mitsubishi Outlander PHEV 2019

Longueur : 4,69 m

Largeur : 1,80 m

Hauteur : 1,71 m

Empattement : 2,67 m

Garde au sol : 19 cm

Rayon de braquage : 5,30 m

Coffre : 453 à 1.584 litres

Réservoir : 45 litres d'essence

Poids : 1.880 à 1.900 kg

Moteur thermique : 4 cylindres essence

Cylindrée : 2.360 cm3

Puissance : 135 ch à 4.500 tr/mn

Couple : 211 Nm à 4.500 tr/mn

Boîte de vitesse : électrique à variation continue

Moteurs électriques avant et arrière : synchrones

Puissance des moteurs électriques : AV 82 ch / AR 95 ch

Couple des moteurs électriques : AV 137 Nm / AR 195 Nm

Batterie : Lithium-ion

Capacité de la batterie de traction : 13,8 kWh

Transmission : intégrale permanente

Autonomie électrique théorique : 45 km

Autonomie générale théorique : 700 km

Vitesse : 170 km/h

Accélération : 0-100 km/h en 10''5

Vitesse maximale en mode électrique (EV) : 135 km/h

Temps de charge normale 16A : 4 heures

Temps de charge rapide : 80 % en 25 minutes*

*80 % uniquement afin de permettre le stockage de l'énergie récupérée au freinage sur les 20 % restants.

Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.