Home Essais Mitsubishi Essai Mitsubishi Eclipse Cross
Brillant malgré tout !
Par Philippe Lacroix
Le 25 novembre 2017
mitsubishi-eclipse-cross-1

Précurseur de la philosophie du SUV, Mitsubishi complète sa gamme en donnant naissance à l'Eclipse Cross au dessin original pour faire briller sa technologie reconnue en compétition et ses trois diamands sur la calandre. Son tarif débute à 24.990 €.

mitsubishi-eclipse-cross-2Barcelone – Avec le record des victoires sur la Dakar, douze sur le sol africain, Mitsubishi a conquis une notoriété inoxydable dans le domaine de la transmission intégrale, des suspensions et de la fiabilité. Le Pajero qui s'est ainsi illustré sur les rallyes raids est en quelque sorte le précurseur du SUV, la philosophie automobile à la mode du moment et en pleine croissance. Le concept doit réussir la synthèse entre l'esprit sportif et le côté pratique, d'où un style qui présente une carure d'athlète aux lignes adoucies et profilées, décliné en plusieurs dimensions pour contenter une large clientèle. Voilà donc l'Eclipse Cross qui vient s'insérer avec ses 4,40 m entre les 4,70 m de l'Outlander, qui devrait bientôt grandir, et les 4,30 m de l'ASX qui ne va pas tarder à se raccourcir. Bien entendu, l'Eclipse Cross offre une transmission intégrale permanente, noblesse oblige, mais l'urbanité lui impose désormais une formule 4x2, en traction.

Un style original bien équilibré

mitsubishi-eclipse-cross-03Tous les constructeurs ont bien compris que le premier critère d'achat demeure le style. Aussi, Mitsubishi s'est appliqué à soigner le look de son dernier né en lui dessinant une carrosserie reflétant une certaine agressivité marquée par une face avant anguleuse, le dynamisme grâce à un profil de toit effilé et une ligne de ceinture de caisse remontant vers le haut, et un brin d'originalité de la face arrière avec la vitre du hayon en deux parties, séparée par un bandeau lumineux reliant les feux, tandis que l'essuie-glace est monté sous le becquet de toit afin de ne pas gêner la visibilité. Empattement long et porte-à-faux courts complètent le tableau pour offrir à l'Eclipse Cross une stature élégante et rassurante. Sa couleur rouge exclusive de lancement traduit cette volonté de séduction et de raffinement puisque la peinture brillante reçoit six couches dont une riche en paillettes de mica recouverte de vernis.

Un intérieur vaste et soigné

mitsubishi-eclipse-cross-04

L'habitacle a été l'objet du même souci montrant une finition bien améliorée, notamment par le choix de matériaux plus noble soulignés par des inserts carbone et du laqué noir. Le tableau de bord est agréablement dessiné, lisible et bénéficiant d'une lecture tête haute. Sa structure a été pensée en deux zones, l'information en haut et la manipulation en bas. Un écran couleur de 7 pouces surplombant la console centrale, contrôlé par un pavé tactile (pas aussi pratique qu'un bouton tournant), permet de visionner la radio, le bluetooth, la caméra de recul ou encore la navigation. Cette dernière n'est pas intégrée dans le programme multimedia et il faut utiliser son propre GPS, Mitsubishi estimant que les gens préférent opter pour leur smartphone et une application comme Waze toujours à jour des modifications du réseau routier. L'espace pour les passagers est vaste et la banquette arrière chauffante est fractionnable 60/40 et réglable en profondeur et inclinaison.

Prédominance de l'essence et du 4x2

mitsubishi-eclipse-cross-05Mitsubishi est allé vers la simplicité pour construire sa gamme en répondant à la demande qui en majorité se tourne vers un SUV deux roues motrices et moteur essence. Aussi, l'Eclipse Cross reçoit un nouveau 4 cylindres de 163 ch assorti d'un couple généreux de 250 Nm disponible sur une large plage de régime. Il est accouplé à une boîte mécanique à 6 rapports ou à une boîte CVT (plus légère et moins chère qu'une vraie boîte auto) pour 1.000 € supplémentaires, uniquement sur le 3ème niveau de finition. Ce dernier étant le seul aussi proposé avec la transmission intégrale, facturée 2.000 €, car il était inconcevable pour la marque japonaise, qui a construit son image sur le 4x4, de ne pas offrir à sa clientèle une telle possibilité. Un 2,2 litres Diesel de 150 ch et plus de 350 Nm de couple arrivera plus tard. Disposant de la transmission intégrale, il sera accouplé à une vraie boîte automatique à 8 rapports de marque Aisin.

Une boîte CVT améliorée...

mitsubishi-eclipse-cross-6Sur les routes de Catalogne, entre Barcelone et Girone, la prise de contact avec l'Eclipse Cross dans sa version la plus élaborée a été plutôt positive. Bien installé dans un siège confortable aux multi réglages électriques, l'ambiance est sereine et la souplesse du moteur est appréciable à condition de bien se servir des 8 rapports virtuels de la boîte CVT. Elle est commandée par impulsions du levier central ou par des grandes palettes fixes derrière le volant. Cela évite le bruit lancinant du mode automatique destiné à une conduite touristique. Cependant, il ne faut pas compter sur elle pour une conduite sportive. Malgré son poids approchant 1,6 tonne, l'Eclipse Cross se comporte bien en courbes et virages serrés, tandis que les suspensions se révèlent un peu sèche sur routes dégradées. Les Yokohama de 18 pouces font ce qu'ils peuvent et se trouvent plus à l'aise sur terre où la transmission intégrale prouve son efficacité.

Efficacité et sécurité

mitsubishi-eclipse-cross-7Pour cette dernière, un sélecteur sur la console centrale donne le choix entre trois modes de conduite. Pour la route, le mode auto envoit au maximum 80 % du couple sur le train avant et jamais moins de 55 %. En mode neige, la prépondérance sur le train arrière peut aller jusqu'à 55 % et 60 % en mode terrain difficile et faciliter le dégagement du véhicule. Bien entendu, une transmission intégrale permanente n'est pas un gage d'économie de carburant et dans le meilleur des cas l'Eclipse Cross aura besoin de 9 litres pour parcourir 100 km...et bien plus avec une conduite un peu dynamique ou dans des conditions difficiles. Ce qui est logique. Enfin, il est doté des toutes dernières technologies de sécurité, comme les systèmes anti-collision, de surveillance d'angles morts et d'allumage des projecteurs avec permuation automatique feux de route en feux de croisement, le régulateur de vitesse adaptatif ou encore le moniteur panoramique de vue aérienne.

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le style dynamique et original

Le comportement routier

La direction précise

L'équipement très complet

L'ambiance et la finition intérieure

La banquette réglable sur 20 cm

Les tarifs

 

La consommation

La suspension un peu sèche

La réactivité de la boîte CVT

Pas de boîte auto Aisin pour l'essence

Pas de GPS intégré

Des boutons de commandes placés un peu bas

Le malus conséquent inévitable

La fiche technique du Mitsubishi Eclipse Cross

Longueur : 4,40 m

Largeur : 1,80 m

Hauteur : 1,68 m

Empattement : 2,67 m

Garde au sol : 18 cm

Coffre : 341 à 448 litres

Réservoir : 63 litres

Moteurs essence 4 cylindres

Cylindrée : 1.499 cm3

Puissance : 163 ch à 5.500 tr/mn

Couple : 250 Nm de 1.800 à 4.500 tr/mn

- Transmission : traction

Boîte de vitesse : BVM6 /CVT8

Poids : 1.425 kg / 1.490 kg

Vitesse maxi : 205 km/h / 200 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 10''3 / 9''3

Tarif : de 24.990 € à 32.990 € / 33.990 €

- Transmission : 4x4

Boîte de vitesse : CVT8

Poids : 1.550 kg

Vitesse maxi : 200 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 9''8

Tarif : 35.990 €

Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.