Home Essais Nissan Essai Nissan Qashqai Drive Edition
Pour une conduite plus relaxe ?
Par Philippe Lacroix
Le 30 août 2018
nissan-qashqai-drive-edition-1

Nissan offre à son Qashqai animé par un Diesel de 130 ch et B.A., une version Drive Edition pourvue d'une technologie complète de conduite assistée. Son tarif démarre à 35.500 €.

nissan-qashqai-drive-edition-4Roissy – Nissan a lancé le Qashqai en 2007, un véhicule au style hybride, mélangeant les formules berline, break et 4x4, et en inventant le mot de crossover repris depuis par tous les constructeurs généralistes de la planète. Ces derniers ont d'ailleurs très vite abandonné ce terme pour le remplacer par le sigle SUV, un abrégé de l'anglicisme Sport Utility Vehicle à la consonance bien française. Désormais, le crossover est considéré comme un petit SUV ou assimilé comme tel. Aussi, en 2014, la seconde génération de Qashqai ayant bien grandi, il peut se vanter de planer au sommet du hit parade des ventes des SUV en Europe, laissant la place de numéro 1 mondial au grand frère X-Trail. Ce préambule pour annoncer que le Qashqai présente cette année dans sa gamme une version spécifique accueillant la technologie Nissan ProPilot, un système complet de conduite assistée. Ce qui ne veut pas dire de conduite autonome.

Une conduite plus détendue...

nissan-qashqai-drive-edition-2Cette technologie est déjà éprouvée puisqu'elle est en service depuis deux ans au Japon sur le monospace Serena, puis sur la nouvelle Leaf, la voiture 100% électrique la plus vendue au monde, et l'X-Trail. Pour activer le système, le conducteur appuie sur la commande ProPilot, la touche bleue située sur le volant. Il programme ensuite le régulateur de vitesse intelligent lorsqu'il atteint la vitesse désirée. Une fois activé, le Qashqai régule automatiquement la distance, également programmée, le séparant de la voiture qui le précède. Le tout, en roulant à une vitesse prédéfinie par le conducteur. Le système s'assure également que la voiture reste dans sa file en détectant les marquages au sol et en contrôlant la direction. Et ce, y compris en courbe. En cas d'arrêt de la voiture qui précède, le ProPilot freine instantanément jusqu'à ce que le Nissan s'immobilise complètement. Le véhicule demeure alors à l'arrêt même si le conducteur n'appuie pas sur les freins.

...en restant toujours très attentif

nissan-qashqai-drive-edition-3

Pour faire repartir la voiture, il suffit d'appuyer sur la touche bleue au volant ou légèrement sur l'accélérateur. Cependant, il faut reprogrammer la vitesse souhaitée. Il faut ainsi rester vigilant sur les indications fournies au tableau de bord et garder les mains sur le volant. Lâcher le volant plus de 8 secondes engendre des appels sonores et des coups de freins jusqu'à l'arrêt total et le déclenchement des warning. Garder toujours les yeux sur la route est aussi une nécessité car il faut gérer les éventuels dépassements ou changements de direction, et surtout anticiper les absences de marquages au sol, car sans eux les caméras sont aveugles et ne dirigent plus la voiture. Autrement dit, sur la plupart du réseau secondaire, le système est inopérant. Il est en revanche optimal sur les voies rapides et les autoroutes, sauf les portions de travaux...et les rond points.

Combattre le doute !

nissan-qashqai-drive-edition-5Pour autant, en courbe les corrections de trajectoires automatiques sont assez fréquentes et pendant quelques fractions de secondes le conducteur peut avoir un doute sur l'efficacité du système. Il faut s'y habituer et y croire, mais la vigilance reste donc obligatoire.

Enfin, il est dommage que le Qashqai Drive Edition ne soit livrable qu'en Diesel, un 130 ch accouplé obligatoirement à une boîte automatique qui est à variation continue, et sectionnée en 7 rapports éventuellement commandés manuellement par impulsion du levier central. C'est un encouragement à diffuser une motorisation condamnée à moyen terme...et à court terme dans certaines capitales. Facile de prétendre que le Diesel est le plus demandé quand il n'y a pas le choix !

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le complément sécuritaire

Le style attrayant

Le comportement routier

La consommation

La boîte Xtronic 7 rapports

L'équipement très complet

 

Pas de motorisation essence

 Les derniers rapports de boîte trop longs

L'écran GPS placé un peu bas

La roue de secours en option 120 €

Les absences de marquages au sol fréquents

La fiche technique du Nissan Qashqai Drive Edition

Longueur : 4,39 m

Largeur : 1,81 m

Hauteur : 1,59 m

Empattement : 2,65 m

Poids : 1.485 kg

Coffre : 430 litres

Réservoir : 55 litres

Moteur : Diesel 4 cylindres en ligne de 1.598 cm3

Puissance : 130 ch à 4.000 tr/mn

Couple : 320 Nm à 1.750 tr/mn

Transmission : Traction

Boîte : Variation continue et 7 vitesses séquentielles

Vitesse maxi : 183 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 11''1

Consommation mixte : 4,7 litres

Émission de CO2 : 122 g/km