Home Essais Skoda Essai Skoda Kamiq
Le sérieux germanique
Par Philippe Lacroix
Le 23 décembre 2019
skoda-kamiq-1

Pour compléter sa gamme avec l'espoir de se faire une meilleure place en France, Skoda investit la catégorie des SUV urbains avec le Kamiq. Son tarif démarre tout de même à 19.870 €.

skoda-kamiq-2Cotignac – Après avoir suivi la mode SUV comme tout le monde et lancé, dans le courant de l'année 2017, le grand Kodiaq (4,70 m) et le compact Karoq (4,38 m), Skoda vient de compléter sa gamme avec l'entrée en scène du Kamiq, qui s'installe chez les SUV urbains en plein essor avec ses 4,24 m. Face aux stars que sont les nouveaux Renault Captur et Peugeot 2008, la tâche s'annonce rude, d'autant que sur le plan style, le premier critère d'achat, le Kamiq n'a rien d'excitant. Une lacune récurrente du groupe VW, auquel appartient la marque tchèque, dont le bureau de style manque cruellement d'imagination. Pour autant, le Kamiq présente une bonne bouille, arborant la calandre traditionnelle Skoda, la différenciant des autres membres de la grande famille, avec des blocs optiques originaux rappelant ceux des Citroën.

Fonctionnalité et austérité

skoda-kamiq-3En fait, le Kamiq montre un profil de break davantage que de SUV, avec le bénéfice d'un Cx moins pénalisé et favorable à plus de sobriété. Une bonne chose au moment du décompte des émissions nocives. À bord, il concilie confort et fonctionnalité, et on note enfin l'implantation du grand écran couleur tactile central au-dessus des aérateurs pour être dans le champ de vision du conducteur. La planche de bord est agréablement dessinée, mais l'ambiance reste bien austère. Dès le 3ème degré de finition, le Kamiq sort le grand jeu en intégrant une instrumentation numérique couleur Digital Cockpit, avec affichage GPS et cinq présentations d'écran différentes au choix.

L'esprit toujours pratique

skoda-kamiq-4

Cette modernité n'occulte en rien les fondamentaux de Skoda en matière de « praticité », propres à faciliter la vie à bord, entonnoir intégré au bouchon du lave-glace, lampe torche et poubelle amovibles, parapluie logé dans une tranche de porte, etc. Le volume du coffre de 400 litres est tout aussi appréciable ; il en gagne 1.000 par le basculement de la banquette 1/3-2/3, mais hélas sans donner un plancher plat. Côté modernité et au gré de la montée en gamme ou en option, le Kamiq s'enrichit des assistances de conduite les plus évolués, comme le régulateur de vitesse adaptatif, et d'une connectivité fournie avec assistance vocale permettant des interactions avec un Smartphone (géolocalisation, état du véhicule, données de conduite, etc).

Trois essence et un Diesel

skoda-kamiq-5Élaboré sur la plate-forme étrennée chez Skoda par la berline Scala, le Kamiq reçoit deux blocs essence turbo à injection directe, un 1 litre 3 cylindres décliné en 95 ch et 116 ch, et un 1,5 litre 4 cylindres de 150 ch, et d'un turbo-diesel 1,6 litre de 116 ch. Le 95 ch est uniquement associé à une boîte manuelle à 5 rapports, alors que les autre motorisations offrent le choix entre une boîte manuelle à 6 rapports ou automatique à double embrayage DSG à 7 rapports (pour un supplément de 1.500 €) qui renforce l'agrément de conduite. Au volant du Kamiq essence 116 ch, c'est la douceur qui domine avec un amortissement plutôt bien dosé. Le ronronnement étouffé du 3 cylindres fait preuve d'un sympathique entrain, même sur l'autoroute...à condition de ne pas avoir fait le plein de passagers. Dans un roulis plutôt bien maîtrisé, ce SUV « traction » négocie les virages avec une belle agilité sur sol sec ; sur le mouillé, c'est plus délicat, mais l'électronique corrige vite les débuts de sous-virage. Alourdi de 105 kg sur l'avant, le Diesel de même puissance montre forcément moins de punch et d'agilité en virage.

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le confort général

L'espace à bord

Le comportement routier

La boîte DSG7

Le volume du coffre

La roue de secours galette en série

 

Le style immuable

Le bruit du Diesel

La consommation

L'ambiance un peu austère

Les palettes solidaires du volant de la B.A.

Les tarifs et prix des options

La fiche technique du Skoda Kamiq

Longueur : 4,24 m

Largeur : 1,80 m

Hauteur : 1,55 m

Empattement : 2,65 m

Coffre : 400 (sans roue de secours) à 1.395 litres

Réservoir : 50 litres (Diesel + Adblue 12 l)

Moteurs Essence 3 cylindres

Cylindrée : 999 cm3 turbo

- Puissance : 95 ch à 5.000 tr/mn

Couple : 175 Nm à 2.000 tr/mn

Transmission : BVM5

Poids : 1.214 kg

Vitesse maxi : 181 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 11''1

Consommation moyenne : 5,1 litres

Émission CO2 : 116 g/km WLTP

Puissance fiscale : 5 CV

Tarif : à partir de 19.870 €

- Puissance : 116 ch à 5.000 tr/mn

Couple : 200 Nm à 2.000 tr/mn

Transmission : BVM6 / DSG7

Poids : 1.231 kg / 1.251 kg

Vitesse maxi : 194 km/h / 193 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 10''

Consommation moyenne : 5,3 / 5,5 litres

Émission CO2 : 120 / 125 g/km WLTP

Puissance fiscale : 6 CV

Tarif : à partir de 20.870 € / 22.370 €

Moteur Essence 4 cylindres

Cylindrée : 1.498 cm3 turbo

- Puissance : 150 ch à 5.000 tr/mn

Couple : 250 Nm à 1.500 tr/mn

Transmission : BVM6 / DSG7

Poids : 1.265 kg / 1.277 kg

Vitesse maxi : 213 km/h / 212 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 8''3 / 8''4

Consommation moyenne : 5,4 / 5,7 litres

CO2 : 122 / 130 g/km

Puissance fiscale : 7 / 8 CV

Tarif : à partir de 24.670 € / 26.170 €

Moteur Diesel 4 cylindres

Cylindrée : 1.598 cm3

- Puissance : 116 ch à 3.250 tr/mn

Couple : 250 Nm à 1.500 tr/mn

Transmission : BVM6 / DSG7

Poids : 1.336 kg / 1.364 kg

Vitesse maxi : 193 / 192 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 10''2 / 10''4

Consommation moyenne : 4,8 / 5,5 litres

CO2 : 126 / 132 g/km

Puissance fiscale : 6 CV

Tarif : à partir de 23.630 € / 25.130 €