Home Essais Audi Essai Audi A5 Cabriolet 252 ch
Un courant d'air maîtrisé
Par Philippe Lacroix
Le 12 septembre 2017
audi-a5-cabriolet-1

Audi offre désormais une gamme complète de son A5 avec dernièrement la venue du Cabriolet. Une aubaine pour les frileux servis cet été par la canicule. Le tarif débute à 44.970 €, mais grimpe très vite en fonction des versions et motorisations. Le modèle le plus abouti disposant d'un essence turbo de 252 ch et de la transmission quattro est facturé 64.450 € en finition Design Luxe.

audi-a5-cabriolet-2Carcès – Audi n'a jamais cédé à la mode du toit escamotable jugeant le système trop complexe et trop cher, et le nouveau cabriolet A5 reste donc fidèle à une capote traditionnelle, plus légère et plus fiable. Pour autant, le confort acoustique et thermique dans l'habitacle est comparable à l'Audi 5 Coupé et aucun filet d'air ne vient perburber la sérénité à bord même à vitesse élevée. Sur le plan style, l'A5 Cabriolet reprend la partie basse du Coupé et la capote s'intègre élégamment avec une vitre arrière très inclinée. Le maniement de la capote est simplifié avec une ouverture (en 15'') et fermeture (en 18'') qui s'exécutent par une simple impulsion sur un basculeur situé sur la console centrale, tout en roulant entre 6 et 50 km/h. À l'arrêt, pour des raisons de sécurité, il faut rester sur la commande pendant l'opération.

Des renforts obligatoires

audi-a5-cabriolet-3Lorsque la capote est refermée, le coffre présente une capacité de 380 litres. Il est de 320 litres quand la capote est dépliée puisque son compartiment descend automatiquement de quelques centimètres dans le coffre, un capteur contrôlant que ce dernier est suffisamment dégagé. Les sièges arrière sont rabattables 50-50 et peuvent se replier facilement via des tirettes placées dans le coffre. Par rapport au Coupé, des renforts structurels sont apparus et les montants du pare-brise ont été renforcés pour compenser l'absence de toit fixe. Pour ne pas trop pénaliser le poids de la voiture, Audi s'est servi d'acier et de matériaux allégés. En cas d'accident ou de retournement, les airbags latéraux tête-thorax et les arceaux de sécurité dissimulés derrière les appuie-têtes arrière assurent l'intégrité physique des occupants.

Même habitacle, mêmes moteurs

audi-a5-cabriolet-4

L'habitacle respire le même standing que le Coupé avec des matériaux de qualité mettant en valeur cuir, bois et métal avec le fameux « virtual cockpit » offrant un affichage à la carte, privilégiant la navigation ou les compteurs. L'autre écran situé en haut de la console présente également la navigation mais propose en plus la connexion internet 4G ou encore l'écriture intuitive avec le doigt sur un clavier virtuel. Les fauteuils ergonomiques sont à multi réglages électriques et se basculent aisément sans pour autant dégager un accès facile aux deux places arrière plutôt adaptées à des enfants. Les ceintures de sécurité sont pourvues de microphones intégrés. Sous son capot, l'Audi A5 Cabriolet présente les mêmes motorisations que le Coupé, à savoir un 2 litres Diesel de 190 ch, un 3 litres V6 Diesel de 218 ch et un 2 litres essence conjugué en 190 ch et 252 ch.

Un comportement routier très sûr

audi-a5-cabriolet-5C'est ce dernier qui a pu être testé en finition Design luxe avec la transmission quattro, servie en série par une boîte automatique à double embrayage S tronic à 7 rapports. Cet A5 Cabriolet est équipé d'un bon nombre d'aides à la conduite de dernière génération, telle l'assistance dans les bouchons urbains, le freinage d'urgence, l'assistance pour garder sa ligne et la régulation de la vitesse, la caméra de recul ou encore la lecture tête haute. Sur la route, il se comporte de façon satisfaisante, faisant oublier sa taille respectable de 4,67 m et son poids d'1,8 tonne. 200 kg plus lourd que le Coupé, il est un peu moins agile et performant, mais tout est relatif quand on a 252 ch sous le pied. De toute façon, le système quattro garantit une tenue de route très sûre en toute circonstance.

6,5 litres/100 km, c'est possible...mais

audi-a5-cabriolet-6Mais un cabriolet, c'est d'abord le plaisir de conduire à l'air libre avant de penser à la performance pure. Une autre façon d'utiliser la voiture. Et pour que le bonheur soit parfait, un filet anti remous permet d'éviter les courants d'air jusqu'à un peu plus de 100 km/h, mais il condamne les places arrière. Il se plie pour venir se ranger sous le plancher du coffre. Bien entendu, il est facile de dépasser les 10 litres en consommation, et même un peu plus en ville où le stop/start aurait été utile. Il est aussi possible de flirter avec les 6,5 litres en respectant scrupuleusement les limitations de vitesse et en levant le pied de la pédale de droite aussi souvent que possible pour activer le système roue libre. L'exercice est plus difficile et ça énerve vite les Kangoo dans le rétroviseur.

audi-a5-cabriolet-7

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

La ligne élégante

La facilité de la manoeuvre de la capote

La manoeuvre en roulant jusqu'à 50 km/h

La bonne isolation de la capote

La réactivité de la boîte S tronic7

La tenue de route en quattro

Le confort de suspension

La qualité des finitions

 

La gestion de la boîte perfectible

Le nombre des options

L'accès aux places arrière

La garde au toit à l'arrière

Le coffre restreint

Pas de stop/start

Pas de roue de secours

Le prix (5.000 € de plus que le Coupé)

La fiche technique de l'Audi A5 Cabriolet quattro 252 ch

Longueur : 4,67 m

Largeur : 1,85 m

Hauteur : 1,37 m

Empattement : 2,75 m

Coffre : 380 / 320 litres

Réservoir : 58 litres

Moteurs essence 4 cylindres

Cylindrée : 1.984 cm3

Puissance : 252 ch

Couple : 370 Nm

Transmission : quattro

Boîte de vitesse : S tronic7

Poids : 1.800 kg

Vitesse maxi : 250 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 6''3

Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.