Home Essais Renault Essai Renault Captur Initiale Paris
Très chic !
Par Philippe Lacroix
Le 18 mai 2017
renault-captur-initiale-1

4 ans après la naissance du Captur, Renault se repenche sur son crossover urbain qui connaît un succès inespéré et lui offre sa griffe de luxe «Initiale Paris» à partir de 25.400 €.

renault-captur-initiale-2Copenhague – Après le peu d'enthousiasme manifesté par le public pour la famille Modus, Renault avait toutefois persévéré dans la voie du petit crossover en lançant le Captur en 2013 qui connaissait alors un succès fulgurant. Un engouement immédiat, dû principalement à une bouille plus que sympathique et un petit air de baroudeur, qui n'a pas manqué de surprendre le constructeur français mais bienheureux de toucher le jackpot. Ne voulant pas modifier une formule qui gagne, Renault vient juste de lui apporter quelques retouches pour améliorer ce qui faisait l'objet de critiques, à savoir la qualité de la finition de l'habitacle. Et pour le récompenser de son statut de crossover urbain le plus vendu en Europe, le Captur apparaît en habit « Initiale Paris » réservé aux modèles luxueux de la marque au losange.

IP, dernière version connue

renault-captur-initiale-3Avec la signature Initiale Paris (IP), Renault montre son savoir-faire dans le domaine du luxe automobile. Un luxe abordable dans le cas du Captur qui se distingue par une grille de calandre chromée personnalisée, tandis que les skis avant et arrière bénéficient d'un traitement métallisé. La signature IP propose une gamme de couleurs spécifiques, ainsi que des jantes spécifiques de 17 pouces et bénéficie également de clignotants Led à défilement. À l'intérieur, le Captur IP offre des sièges enveloppants et chauffants, en cuir Nappa comme le volant, mais la planche de bord est gainée seulement de matière imitant le cuir. Le pédalier et les seuils de porte sont en aluminium. Enfin le IP reçoit toutes les technologies embarquées possibles sur le Captur comme l'avertisseur d'angle mort, l'assistance au stationnement, le système audio premium Bose et la dernière version du système multimédia qui permet d'accéder à tout son contenu personnel et de retrouver les applications de son smartphone adaptées à la conduite grâce à Android Auto.

Une nouvelle signature lumineuse

renault-captur-initiale-4

Esthétiquement, rien n'a changé vraiment sur la gamme Captur, si ce n'est la nouvelle signature lumineuse de la marque en forme de C des feux de jour à Led apparaissant sur la partie inférieure du bouclier. Les blocs optiques sont également à Led comme les feux arrière intégrant également cette signature visible de jour comme de nuit. Le Captur conserve sa formule bi-ton qui a fait son succès avec l'ajout de trois nouvelles teintes de caisse lumineuses et douces à la fois, et une nouvelle couleur de toit gris platine. À l'intérieur, 6 packs de personnalisation aux coloris variés sont au catalogue, et il est possible d'opter pour un toit en verre fixe. Le plafonnier intègre un éclairage à Led et des liseuses individuelles. En fait, l'habitacle a gagné en raffinement avec des plastiques qualitatifs, une planche de bord moussée, des chromes fins et une ambiance plus élégante.

Une offre de motorisations subtile

renault-captur-initiale-5Sous son capot, le Captur offre un choix de motorisations, avec système stop/start, tout à fait compatible avec la philosophie de la voiture, soit un Diesel 4 cylindres de 1,5 litre conjugué en 90 et 110 ch et deux essence composés d'un 3 cylindres de 0,9 litre sortant 90 ch et un 4 cylindres 1,2 litre de 120 ch. Les petits moteurs de 90 ch sont associés à des boîtes mécaniques à 5 rapports, les autres disposent de 6 rapports. Cependant, et curieusement, la remarquable boîte automatique à double embrayage à 6 rapports est proposée en option pour 1.500 € uniquement sur le 90 ch Diesel et le 120 ch essence. Sur la route, le Captur montre un comportement très sain et son confort a bien été amélioré par un travail sur l'amortissement arrière. Le Diesel se révèle bruyant en montant dans les tours, ce qui est facile à éviter en jouant sur son couple à bas régime, tandis que le 120 ch essence en offrant puissance et fluidité semble le meilleur choix. À conseiller avec la boîte EDC6.

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le style en général

La finition plus soignée

Les nouvelles couleurs

Le confort

L'agrément du 120 ch essence

 

Les rapports longs de la boîte mécanique

Pas de boîte auto pour tous les moteurs

Le bruit du Diesel

Le faux cuir pour l'habillage du tableau de bord

La roue de secours temporaire en option 130 €

La fiche technique du Renault Captur série 2

Longueur : 4,12 m

Largeur : 1,78 m

Hauteur : 1,56 m

Empattement : 2,60 m

Coffre : 377 / 455 / 1.235 dm3

Réservoir : 45 litres

Moteurs Essence

- 3 cylindres 898 cm3

Puissance : 90 ch à 5.000 tr/mn

Couple : 140 Nm à 2.250 tr/mn

Transmission : BVM5

Poids : 1.105 kg

Vitesse maxi : 171 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 13''

- 4 cylindres 1.197 cm3

Puissance : 120 ch à 5.000 tr/mn

Couple : 205 Nm à 2.000 tr/mn

Transmission : BVM6 / EDC6

Poids : 1.184 kg / 1.210 kg

Vitesse maxi : 192 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 10''6 / 10''

Moteurs Diesel

4 cylindres 1.461 cm3

Puissance : 90 ch / 110 ch à 4.000 tr/mn

Couple : 220 Nm / 260 Nm à 1.750 tr/mn

Transmission : BVM5 ou EDC6 / BVM6

Poids : 1.178 kg / 1.204 kg / 1.190 kg

Vitesse maxi : 171 km/h / 172 km/h / 185 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 13''1 / 13''8 / 11''4

Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.