Home Essais Hyundaï Essai Hyundai Ioniq plug-in
Le bon compromis
Par Philippe Lacroix
Le 28 juillet 2017
hyundai-ioniq-plug-in-1

Avec sa Ioniq, Hyundai veut marquer son orientation vers l'énergie électrique en présentant une panoplie de mécaniques allant de l'hybride à l'électrique, déjà sur le marché, en passant par la plug-in qui arrive maintenant au prix de 36.100 €, sans le bonus de 1.000 €.

hyundai-ioniq-plug-in-2Paris-La Défense – Entre le moteur thermique, pointé du doigt pour l'usage d'énergie fossile et sa pollution, et le moteur électrique, trop juste en autonomie et trop long en temps de recharge, est apparu le système hybride faisant appel à une combinaison du thermique et de l'électrique. La formule plug-in, ou ''branchable'' en français, apparaît comme la plus cohérente. En effet l'hybridation simple ne permet q'une autonomie électrique d'à peine 2 km à petite vitesse et la recharge se fait en roulant sur le moteur thermique. Le plug-in quant à lui dispose de batteries plus importantes afin de permettre quelques dizaines de km en électrique à vitesse normale, mais l'essentiel de la recharge se fait sur prise de courant. Il est donc indispensable de posséder un garage particulier, et la Hyundai Ioniq plug-in devient alors une solution transitoire idéale pour ménager notre environnement.

Une autonomie électrique de 60 km

hyundai-ioniq-plug-in-3La Ioniq plug-in combine un moteur essence 4 cylindres 1,6 litre à injection directe de 105 ch à un moteur électrique de 45 kW (61 ch) alimenté par une batterie lithium-ion polymère de 8,9 kWh. La puissance cumulée ressort à 141 ch, de quoi donner à cette Ioniq plug-in une bonne vivacité démontrée par un 0 à 100 km/h réalisé en 10''6 et d'atteindre allègrement 178 km/h. Mais son principal avantage réside dans une autonomie de 63 km en mode tout électrique pour des émissions de CO2 de 26 g/km et une consommation de carburant de 1,1 l/100 km, des chiffres théoriques bien difficiles à réaliser sur la route. Cependant, un parcours constitué de traversée de banlieues parisiennes et de petites routes parcourues paisiblement a permis d'approcher les 60 kms sans déclencher le moteur thermique. Le soutien de ce dernier apparaît quand il ne reste plus que 25 % de la capacité des batteries.

Un mode sport et une boîte auto à 6 rapports

hyundai-ioniq-plug-in-4

Pour atteindre le lieu de rendez-vous situé à 120 kms du point de départ, le thermique s'est alors mis en marche et à l'arrivée l'ordinateur de bord indiquait une consommation moyenne d'essence de 2,7 litres, ce qui est tout à fait concluant pour une berline moyenne frisant les 1.600 kg à vide. Il est à noter qu'en gardant un pied léger sur l'accélérateur, la Ioniq plug-in peut rester en mode électrique jusqu'à 130 km/h. Elle peut aussi montrer un caractère dynamique en pesant franchement sur la pédale de droite pour solliciter le moteur thermique et profiter des 141 ch de la voiture et de la boîte automatique à double embrayage aux 6 rapports très réactifs, éventuellement en commande manuelle par impulsion du levier. Un mode « sport » autorise un passage des vitesses à régime plus élevé et affermit l'asistance de direction.

Un assistant d'éco-conduite combiné avec le GPS

hyundai-ioniq-plug-in-05Couplée avec le système de navigation, une assistance notifie une décélération possible comme un changement de direction ou une sortie de voie rapide. Un symbole sur le tableau de bord et un signal sonore informent alors le conducteur qu'il peut relâcher la pédale d'accélérateur. L'objectif est de réduire encore la consommation de carburant en utilisant le moteur électrique pour décélérer et en minimisant l'usage des freins. Sur l'écran tactile de 8 pouces, le conducteur dispose d'informations sur les flux d'énergie du système hybride, la consommation de carburant et l'autonomie. La recharge des batteries se fait sur une prise domestique ou par une prise type 2 et un chargeur embarqué de 3,3 kW. À noter que Hyundai accorde un crédit de 234 € HT pour l'installation d'une prise renforcée à domicile.

Une seule version très équipée

hyundai-ioniq-plug-in-6La Ioniq plug-in est commercialisée avec une seule finition très complète et comprenant l'accès mains-libres et démarrage sans clé, l'aide au stationnement avant et arrière et caméra de recul, la climatisation automatique bi-zone, les feux de croisement à Led, le freinage d'urgence autonome, la navigation Europe avec programme de mise à jour de la cartographie, le régulateur de vitesse adaptatif, le siège conducteur électrique à mémoire, et les sièges avant chauffants et ventilés. Le volume de coffre de 341 litres est bien plus grand que ceux des Toyota Prius et VW Golf du même genre. Il reçoit dans un double fond le kit crevaison et le chargeur. La garantie est de 5 ans kilométrage illimité et, pour les batteries, de 8 ans ou 200.000 km.

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

La boîte automatique 6 rapports

Le mode Sport

La faible consommation en mode Eco

Le comportement routier

Les aides à la conduite

La finition soignée

La capacité du coffre

Le rapport prix/équipement

 

Les bruits de roulement

Le manque de mordant du freinage

La direction directe mais trop douce

La visibilité arrière

Pas de roue de secours temporaire

La fiche technique de la Hyundai Ioniq Plug-in

Longueur : 4,47 m

Largeur : 1,82 m

Hauteur : 1,45 m

Empattement : 2,70 m

Coffre : 341 à 1.401 litres

Réservoir : 43 litres

Poids : 1.570 kg

Transmission : roues avant

Moteur thermique 4 cylindres

Cylindrée : 1.580 cm3

Puissance : 105 ch à 5.700 tr/mn

Couple : 147 Nm à 4.000 tr/mn

Boîte de vitesse : DCT6

Moteur électrique : synchrone

Batteries: Lithium-ion Polymère

Puissance : 60,5 ch ou 44,5 kW/h

Couple : 170 Nm

Puissance combiné : 141 ch

Couple combiné : 265 Nm

Vitesse maxi : 178 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 10''6

Recharge sur prise domestique : 3h15

Recharge 3,3 kW : 2h45

– Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.