Home Essais Hyundaï Essai Hyundai Ioniq Électrique
200 km entre 2 prises
Par Philippe Lacroix
Le 10 janvier 2017
hyundai-ioniq-electrique-1

Dans la famille Ioniq de Hyundai, la plus branchée des triplés est forcément celle baptisée Électrique. Mais son autonomie demeure restreinte tandis que son tarif s'affiche à 35.850 €.

hyundai-ioniq-electrique-2Nanterre - Hyundai s'est investi dans les technologies innovantes pour se construire une gamme de véhicules à émissions faibles voire nulles, démarrant avec l'ix35 Fuel Cell à pile à combustible alimentée par hydrogène et poursuivant avec la famille Ioniq qui se décline en Hybride, Hybride rechargeable et Électrique. Cette dernière étant la seule du trio à être comme son nom le laisse comprendre 100 % électrique. La Ioniq Électrique est ainsi dotée d'une batterie lithium-ion-polymère de 28 kWh alimentant un moteur synchrone à aimant permanent, développant 88 kW, soit 120 ch, et un couple de 295 Nm disponible immédiatement. La transmission est constituée d'un réducteur à simple rapport.

Une face avant très spécifique

hyundai-ioniq-electrique-3La gamme Ioniq affiche une silhouette aérodynamique s'inspirant des flux d'écoulement d'air naturels, avec un Cx de 0,24. La version Électrique se démarque par sa face avant sans calandre, puisque le moteur ne nécessite pas de refroidissement. Mais la surface plane de couleur grise n'est pas du meilleur effet. Des inserts de couleur cuivre, rappel de ce bon conducteur électrique, courent le long des boucliers avant et arrière. Enfin, elle hérite également de projecteurs à LED et de bloc-feux arrière au design exclusif. A l'intérieur l 'agencement des commandes est très fonctionnel. L'ambiance sombre est aussi soulignée par des inserts de couleur cuivre, comme pour donner l'impression que l'électricité circule dans tout l'habitacle.

Connectivité et sécurité

hyundai-ioniq-electrique-4

Pour aller dans le sens de l'histoire, Hyundai a pourvu sa Ioniq de toutes les connectivités possibles avec Android Auto, Apple CarPlay, les services Tom Tom Live et la fonction de charge sans fil pour smartphone. En outre, la lecture des informations du tableau de bord se veut numérique avec notamment l'écran large de 7 pouces affichant entre autres la navigation, le système audio et la caméra de recul. Enfin, la Ioniq Électrique dispose des systèmes de sécurité tels le freinage d'urgence automatique, l'assistance active au maintien de voie, la surveillance des angles morts, l'alerte de circulation transversale à l'arrière et le régulateur de vitesse adaptatif. À noter que le frein de stationnement est électrique.

Une autonomie selon son humeur

hyundai-ioniq-electrique-5Avec la Ioniq Électrique, la conduite est extrêmement simplifiée. Un bouton pour la marche avant ou arrière, et dès une pression sur l'accélérateur, la voiture démarre avec le bénéfice d'un couple maximum, d'où une belle nervosité linéaire et sans à-coup pour grimper jusqu'à 165 km/h. Trois modes de conduites sont prévus, Sport, Normal et Eco, et c'est évidemment avec ce dernier que l'on peut approcher les 250 km d'autonomie annoncés par Hyundai. En mode sport, on en fera à peine plus de la moitié, mais c'est l'occasion de profiter du bon équilibre de la voiture grâce à un centre de gravité très bas. La suspension arrière confiée à une traverse déformable, à la place de multibras des autres Ioniq à cause de l'implantation de sa batterie, ne pénalise en aucune façon son comportement routier. Un reproche toutefois au toucher de la pédale de frein qui manque de consistance.

Des palettes au volant... pour freiner

hyundai-ioniq-electrique-6Pour économiser de l'énergie, la Ioniq Électrique dispose d'un mode roue libre. Elle se dote par ailleurs de palettes montées sur le volant permettant de régler le système de freinage à récupération d'énergie en quatre phases selon les besoins du conducteur. Silencieuse, confortable, vive si on le souhaite, cette Ioniq est à même de contenter son conducteur et ses passagers...et leur sens civique. Le chargement à 80 % de la batterie ne prend que 23 minutes au moyen d'une borne de recharge rapide à courant continu de 100 kW. Un boîtier de contrôle intégré au câble permet également le raccordement à une prise domestique classique à courant alternatif pour la mettre en charge. Au bout du compte, la Ioniq Électrique a de beaux jours devant elle, en se montrant plus performante que sa concurrente Nissan Leaf pour un même tarif et bien moins chère que la VW e-Golf.

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Un design agréable

L'agrément de conduite

Le silence à bord

Les performances

Le bon comportement routier

L'autonomie

Les palettes frein moteur

La finition soignée

La capacité du coffre

 

Le ressenti du freinage

Pas de roue de secours

L'aspect massif de la face avant

Le prix

Le faible réseau de recharge

La fiche technique de la Hyundai Ioniq Électrique

Longueur : 4,47 m

Largeur : 1,82 m

Hauteur : 1,45 m

Empattement : 2,70 m

Coffre : 350 à 1.410 litres

Poids : 1.420 kg

Transmission : roues avant

Moteur électrique : synchrone

Batteries: Lithium-ion Polymère

Puissance : 120 ch (88 kW)

Couple : 295 Nm

Autonomie : 280 km

Vitesse maxi : 165 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 9''9

Temps de recharge standard : 4h25

Temps de recharge rapide à courant continu de 100 kW : 80 % en 23'

– Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.