Home Essais Peugeot Essai Peugeot 508
Le désir de séduire...
Par Philippe Lacroix
Le 2 juillet 2018
peugeot-508-2018-1

Peugeot relance sa berline haut de gamme en dotant la 508 d'un look totalement nouveau, spectaculaire et à l'allure d'un coupé mais habillé d'un hayon. Son tarif démarre à 32.300 €.

peugeot-508-2018-2Monaco – La grande qualité des constructeurs français par rapport aux étrangers, et notamment allemands, c'est de demander à leurs bureaux de style d'être créatif et de se remettre en question à chaque génération de modèle. Autrement dit, à la formule ''on ne change rien au truc qui gagne''( ou à l'équipe et on a vu ce qu'il est advenu de la mannschaft à la Coupe du monde), Peugeot a préféré tout changer, du sol au plafond, pour transformer l'habit de la nouvelle 508. Il est vrai que l'ancienne à la mode germanique n'avait rien de sexy. Avec l'arrivée de Gilles Vidal comme patron du design, les carrosseries ont retrouvé une inspiration plus latine, rappelant que longtemps la marque au lion avait fait confiance au maître italien Sergio Pininfarina. Plus courte de 8 cm (4,75 m), plus large de 3 cm et plus basse de 6 cm, la nouvelle génération de 508 se montre bien plus élégante et dynamique, avec une allure de coupé tout en gagnant un hayon.

Une image novatrice

peugeot-508-2018-3Le profil de fastback a imposé des vitres sans encadrement, mais il est évident que la garde au toit des places arrière est mesurée et pas vraiment destinée à accueillir de trop grands gabarits. En revanche, la place pour les jambes est généreuse. Si le hayon facilite l'accès au coffre, celui-ci perd 30 litres tout en gardant un volume appréciable de 487 litres et en recevant une roue de secours (selon finition de série ou en option 120 €), sans compter la banquette repliable. La face avant de la nouvelle 508 dégage également une forte personnalité avec le lion au centre d'une calandre désormais très verticale encadrée par des blocs optiques assez fins, le tout mis entre parenthèses par des longs feux de jour positionnés verticalement et stigmatisant la largeur de la voiture. Un effet d'optique réservé hélas aux finitions les plus hautes.

Un poste de conduite original et gai

peugeot-508-2018-4

L'autre grande évolution se situe dans l'aménagement et la vision du tableau de bord traité de façon très moderne avec l'installation du fameux i-cockpit apparu avec la 208. Derrière un petit volant multifonctions avec double méplats, l'instrumentation 100 % numérique surélevée est rejetée presque au pied du pare-brise pour donner l'impression d'une lecture tête haute. Mais en fonction de la morphologie du conducteur, il est indispensable de modifier sa position de conduite pour la visionner pleinement. Toutefois, le positionnement de l'écran digital multimédia, de 8 ou 10 pouces selon les finitions, demeure en haut de la console et sous les aérateurs centraux ; l'inverse lui aurait donné une meilleure lisibilité. Des touches « piano » offrent des raccourcis pour certaines commandes comme la navigation, la climatisation, l'audio et la téléphonie. Cependant, il ressort une impression générale de qualité et de soin dans la sélection des matériaux et des couleurs, propre à un haut de gamme ayant privilégié une certaine gaîté à bord.

La boîte automatique de série

peugeot-508-2018-5Sous son capot, pas de nouveauté concernant les moteurs puisés dans la banque PSA, avec d'abord le dernier né, le 1,6 litre turbo essence de 225 ch, le plus puissant convenant parfaitement à la stature de la 508. Les puristes prétendront que la concurrence allemande aligne des motorisations plus brillantes encore, mais à quoi bon tant qu'on aura un premier ministre capricieux, accro au 80 km/h parce que c'est plus facile que de trouver de l'argent pour refaire le revêtement de notre réseau secondaire. Cette mécanique est également déclinée en 180 ch. Côté Diesel, on retrouve un 2 litres de 160 ou 180 ch et un 1,5 litre de 130 ch. L'heureuse révolution, c'est la boîte automatique EAT8, avec palettes fixes derrière le volant pour en reprendre les commandes, généralisée pour toute les motorisations ; seule la dernière nommée présente le choix avec une boîte mécanique à 6 rapports.

Un comportement routier de référence

peugeot-508-2018-6La nouvelle 508 est bâtie sur la même plateforme EMP2 que les 308 et 3008, une garantie d'efficacité et de légèreté, d'où un poids inférieur de 70 kg par rapport à sa devancière. De plus, elle inaugure un train arrière multibras et un amortissement piloté. De quoi conforter Peugeot comme la référence dans le domaine des suspensions et du comportement routier. En effet, la 508 absorbe les pavés et les ralentisseurs avec douceur et passe les ronds-points sans roulis, comme les virages serrés, bien servie par une direction précise, mais un peu trop démultipliée, et des pneus Michelin spécifique. La bonne insonorisation complète un confort de haut niveau indiscutable. Plusieurs modes de conduite sont à la disposition du conducteur, normal, éco ou sport, agissant sur la réactivité de l'accélérateur et le passage automatique des vitesses plus ou moins haut dans les tours. Une conduite dynamique dans les cols de l'arrière pays niçois a établi une consommation de 9,6 litres avec la GT et ses 225 ch, mais dans la plaine en adoptant un rythme paisible, l'ordinateur de bord gagnait facilement 2 litres. À noter que dans un an, Peugeot annonce une version hybride offrant la possibilté d'une autonomie en mode électrique de 50 km. Bien sûr, la 508 propose un arsenal de connectivités et d'aides à la conduite complet, tel un inédit système de vision de nuit utilisant une camera infrarouge.

peugeot-508-2018-7

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Un style très personnel

Une présentation moderne

Un comportement routier de référence

La boîte automatique et les palettes fixes

Un équipement complet

Des motorisations bien adaptées

La motorisation du hayon

La présence d'une roue de secours

Entièrement produite en France

 

Une direction trop démultipliée

Pas de lecture vraiment tête haute

Le positionnement de l'écran central

Une surabondance de commandes digitales

Une garde au toit restreinte à l'arrière

Le bruit des Diesel

La fiche technique de la Peugeot 508

Longueur : 4,75 m

Largeur : 1,90 m

Hauteur : 1,40 m

Empattement : 2,74 m

Coffre : 487 à 1.537 litres

Réservoir : 62 litres (essence) 55 (Diesel)

Moteur essence 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1.598 cm3

- Puissance : 180 ch à 6.000 tr/mn

Couple : 250 Nm à 1.750 tr/mn

Boîte : EAT8

Poids : 1.420 kg

Vitesse maxi : 230 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 7''9

Tarif de base : Active 34.600 €

- Puissance : 225 ch à 5.500 tr/mn

Couple : 300 Nm à 2.500 tr/mn

Boîte : EAT8

Poids : 1.420 kg

Vitesse maxi : 250 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 7''3

Tarif de base : GT 46.000 €

Moteur Diesel 4 cylindres en ligne

- Cylindrée : 1.499 cm3

Puissance : 130 ch à 3.750 tr/mn

Couple : 300 Nm de 1.750 tr/mn

Transmissions : BVM6 / EAT8

Poids : 1.415 kg / 1.420 kg

Vitesse maxi : 210 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 9''7 / 9''9

Tarif de base : Active 32.300 € / 34.100 €

- Cylindrée : 1.997 cm3

Puissance : 160 ch / 180 ch à 3.750 tr/mn

Couple : 400 Nm à 2.000 tr/mn

Transmissions : EAT8

Poids : 1.530 kg / 1.535 kg

Vitesse maxi : 230 km/h / 235 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 8''4 / 8''3

Tarif de base : Allure 38.800 € / GT Line 43.300 €

Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.