Home Essais Peugeot Essai Peugeot 3008 THP 165 ch
Confort et sécurité
Par Philippe Lacroix
Le 7 août 2017
peugeot-3008-165-eat6-1

Le Peugeot 3008 s'impose comme la nouvelle référence dans le créneau des SUV. Son style original est séduisant et son moteur essence de 165 ch couplé à une boîte automatique moderne lui confèrent un haut degré de plaisir. Son tarif démarre à 34.050 €.

peugeot-3008-165-eat6-2Côte d'Opale – Les SUV ont la cote, même auprès des écolos depuis qu'ils sont débarassés de la conotation exclusivement 4x4. Si Peugeot est arrivé un peu tard sur le créneau, son nouveau 3008, sorti à la fin 2016, connaît un énorme succès tant et si bien qu'il faut désormais s'armer de patience pour une livraison prochaine ; et la marque au lion en a profité pour une ajustation des tarifs...à la hausse. En revanche, le Diesel a beaucoup moins la cote, ce qui n'a rien d'ailleurs d'une mauvaise nouvelle, sauf pour les constructeurs qui ont beaucoup investi dans ce domaine, poussés par les pouvoirs publics... qui viennent de tourner leurs vestes. Mais il n'est pas aussi simple de transformer une chaîne de fabrication de moteurs Diesel en moteurs essence...en attendant l'électrique ou une autre énergie. Ainsi, un 3008 essence de 165 ch servi exclusivement par la fameuse boîte EAT6 risque de se faire attendre. Et pourtant, il réunit toutes les qualités de la gamme 3008.

Une consommation très raisonnable

peugeot-3008-165-eat6-3En faisant le constat qu'un véhicule Diesel coûte plus cher à l'achat et en entretien, que le poids supplémentaire du moteur se ressent sur le train avant et provoque ainsi une usure plus rapides des pneus, et que faire le plein nécessite de mettre des gants, il est évident que le prix du gazole qui se rapproche de celui de l'essence, n'est plus un argument décisif. Certes, le couple à bas régime du moteur Diesel est un atout, mais celui des nouveaux moteurs essence s'en rapproche avec une plage d'utilisation plus importante et une sonorité moins envahissante. Le 4 cylindres 1,6 litre de 165 ch du 3008 en est l'exemple parfait et un long essai routier touristique à la découverte de la Côte d'Opale, s'est révélé particulièrement convaincant. Paris-Deauville par l'autoroute, puis Honfleur, Etretat, Fécamp, Dieppe, Le Tréport, Dunkerque, Ostende, Bruges avec retour par Lille et Reims-Paris par autoroute. Soit 1.820 km pour un budget de 170 € de carburant.

Puissance = sécurité

peugeot-3008-165-eat6-4

Autrement dit une moyenne de 7,5 litres/100 km, soit une consommation très raisonnable compte tenu des 165 chevaux à nourrir. Une puissance idéale pour animer un véhicule susceptible de transporter 5 personnes et leurs bagages, et offrir un maximum de sérénité lors des dépassements ou des pentes à gravir. Bénéficiant d'une boîte automatique japonaise Aisin à 6 rapports, la conduite du 3008 se révèle d'une grande simplicité, d'où un confort appréciable pour le conducteur et de la fatigue en moins. Les passages des vitesses se font de manière instantanée, sans rupture du couple, à la montée comme à la descente. Un bouton poussoir, au pied du levier ergonomique de commandes, engendre un mode sport agissant sur un passage des rapports à régime plus élevé et un raffermissement de la direction. Il est également possible de reprendre manuellement le passage des vitesses par des grandes palettes fixes derrière le volant.

Confortable et bien équipé

peugeot-3008-165-eat6-5Sur la route, le 3008 montre un comportement routier remarquable grâce à un compromis suspension-amortissement parfaitement dosé. Douceur et tenue de route sans histoire avec la tendance au sous-virage des tractions bien maîtrisée, comme le roulis, malgré sa stature respectable de SUV. Il bénéficie de toutes les assistances à la conduite possibles avec entre autres la vision 360° très utile pour effectuer une marche arrière en visionnant le grand écran central. Le 3008 reprend évidemment le fameux i-cockpit initié par Peugeot, composé d'un bloc cadrans surélevé et repoussé au pied du pare-brise et d'un petit volant pourvu de deux méplats. Cinq modes d'affichage différents permettent au conducteur de composer à la carte les informations souhaitées et leurs graphismes. En fonction du niveau de finition, on peut aussi apprécier les massages multipoints distillés dans le siège conducteur. L'habitacle est soigné, l'espace est convenable pour les passagers arrière, les rangements sont nombreux et le coffre généreux. Enfin, le hayon est motorisé.

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le style très accrocheur

Le comportement routier

L'amortissement

La qualité des matériaux

L'équipement complet

La boîte EAT6

Les palettes fixes derrière le volant

 

 

Pas de moteur plus puissant

Des détails à corriger dans la finition

La roue de secours en option

Le délai de livraison

Pas encore de boîte EAT8

La fiche technique de la Peugeot 3008 THP 165

Longueur : 4,45 m

Largeur : 1,84 m

Hauteur : 1,62 m

Empattement : 2,67 m

Coffre : 520 dm3 à 1.482 dm3

Réservoir : 53 litres

Moteur essence

4 cylindres en ligne : 1.598 cm3

Puissance : 165 ch à 6.000 tr/mn

Couple : 240 Nm dès 1.400 tr/mn

Transmission : boîte auto à 6 rapports

Poids : 1.300 kg

Vitesse maxi : 208 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 8''9

Consommation moyenne de l'essai : 7,5 litres

Tarifs : 34.050 € (Allure) et 36.150 € (GT Line)

Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.