Home Essais Mitsubishi Essai Mitsubishi ASX DI-D 115 ch
Un diamant à prix discount ! 
Par Philippe Lacroix
Le 3 septembre 2012
Essai Mitsubishi ASX DI-D 115 ch : un diamant à prix discount !

Le SUV compact ASX de Mitsubishi est certainement une réussite. Ce n'est pas Citroën qui le contredira, les accords de PSA avec la firme japonaise aux trois diamants lui ayant permis de donner naissance à son clone et inscrire ainsi dans sa gamme le C4 Aircross. Mais ce dernier avait l'avantage d'offrir une « petite » motorisation Diesel 1,6 litre de 115 ch maison que n'avait pas l'ASX. Ce n'est plus le cas. Voilà l'ASX avec son propre 1,8 litre Diesel de 115 ch. Et à un prix discount démarrant à 23.200 € mais en 4x2. Il faut ajouter 2.000 € pour bénéficier de la transmission intégrale.

Carcassonne – À sa commercialisation en France, l'ASX n'offrait qu'une motorisation dans sa gamme, à savoir le 1,8 litre Diesel de 150 ch, ce qui correspondait totalement à la philosophie de la voiture et aux performances qu'on est en droit d'attendre d'un SUV richement équipé et pesant aux alentours des 1.500 kg. Mais le climat économique s'est dégradé en même temps que les pouvoirs publics prenaient des mesures drastiques autant qu'incongrues pour dégoûter les automobilistes de rouler sereinement, en invoquant la sécurité ou l'écologie. En évitant de s'étendre sur des commentaires acerbes concernant les résultats, force est de constater que tous les constructeurs ont donné naissance à des modèles sous motorisés ou moins puissants pour répondre aux nouvelles normes et éviter les malus qui font mauvais genre à force de lavage de cerveaux orchestrés par des médias sous tutelle.

C'est pourquoi dernièrement Mitsubishi a introduit un 1,6 litre essence de 115 ch sous le capot de son ASX suivi aujourd'hui par un 1,8 litre Diesel de 115 ch. Mais c'est aussi pour répondre à l'offre Citroën qui commercialise un jumeau présenté d'entrée avec le HDI 115 ch maison.

 

Des rapports bien longs !

Essai Mitsubishi ASX DI-D 115 ch : un diamant à prix discount !L'ASX Diesel 115 ch n'est donc pas soumis au malus écologique. Mais la contre-partie néfaste pour le plaisir de conduire et la sécurité, ce sont des rapports de boîtes désespérément longs, les 5ème et 6ème étant surtout destinés aux parcours autoroutiers. En général, en dessous de 2.000 trmn, la voiture ne réagit que mollement et au dessus de 3.500 tr/mn, il est difficile d'atteindre la zone rouge pourtant située à 4.000 tr/mn. Il faut donc ne pas hésiter à jouer du levier de vitesse pour que l'ASX devienne efficace, profiter de la précision de sa direction assistée électrique et d'une bonne tenue en virage et dans les grandes courbes. Il demeure confortable et peu bruyant à condition de ne pas trop tirer sur les vitesses. Le freinage est confié à 4 disques, dont les deux avant sont ventilés, et lors de l'essai dans l'Aude au pays des Cathares, son efficacité n'a pas été prise en défaut.

Enfin, Mitsubishi a doté son ASX de toutes les assistances électroniques modernes pour faciliter la vie du conducteur; on trouve ainsi l'aide au démarrage en côte, le contrôle de stabilité, un système d'alerte de freinage d'urgence et des projecteurs au xénon.

 

2 ou 4 roues motrices

Essai Mitsubishi ASX DI-D 115 ch : un diamant à prix discount !Un crossover adopte systématiquement une allure de 4x4, mais ce n'est pas forcément un tout terrain, car les constructeurs s'étant rendus compte que la plupart des utilisateurs ne mettaient jamais une roue sur terre, il était judicieux de proposer une version 2 roues motrices, évitant ainsi les suppléments de poids, de consommation et de prix. Les grosses roues et la garde au sol plus importante qu'une berline suffisant à grimper aisément sur les trottoirs ou à se mouvoir dans les chemins de campagne. Aussi, Mitsubishi présente son ASX Diesel 115 ch en versions traction et transmission intégrale. Avec cette dernière, en mode 2WD, le couple est transmis uniquement aux roues avant. En mode 4WD Auto, le transfert du couple est régulé pour progresser sur chemins boueux ou sur routes difficiles, depuis 98 % jusqu'à 50 % sur l'avant. Enfin, en mode 4WD Lock, environ 60% du couple est transmis aux roues arrière pour améliorer la motricité sur routes difficiles et lorsque le véhicule est enlisé. Le passage entre les modes est simple puisqu'il suffit de tourner le sélecteur lumineux situe entre les sièges avant.

 

Une consommation raisonnable

Essai Mitsubishi ASX DI-D 115 ch : un diamant à prix discount !

Une longue escapade pour rejoindre le fin fond de la Creuse a pu mettre en évidence les qualités de confort du Mitsubishi ASX 4WD, mais le 115 ch n'est pas forcément un gage de grande sobriété. Certes, doté du système Stop & Go, il est annoncée avec une consommation de 4,8L/100km en cycle mixte avec un niveau d'émission de CO2 de 134 g/km. La réalité est différente car en roulant à 130 km/h, au régulateur, sur la Méridienne certes très vallonnée, un bon 90 km/h sportif sur les départementales et quelques kilomètres en transmission intégrale sur des chemins forestiers pour atteindre Le Grand Bois inconnu du GPS, l'ordinateur de bord indiquait à la fin du périple 6,8 litres de moyenne. Un résultat plus qu'honorable, démontrant cependant une fois de plus que les consommations théoriques, en général pour tous les constructeurs, sont farfelues et engendrent des émissions de pollution tout aussi fantaisistes.

 

Un habitable bien construit et bien équipé

mitsubishi-asx-diesel-115-5Concernant l'habitacle, il dégage toujours la même impression de qualité en présentant notamment une planche de bord fonctionnelle recouverte de plastique moussé, accueillant des inserts argent à la finition mate. Pour autant l'atmosphère qui se veut sportive demeure sombre, mais le toit en verre panoramique, réservé à la finition Instyle, apporte une lumière salvatrice. Son contour est éclairé par des LED et il est complété par un rideau électrique pare-soleil. Les sièges à l'avant sont réglables en hauteur et le conducteur peut ainsi trouver la meilleure position derrière son volant cuir multifonctions et réglable en hauteur et profondeur.

La banquette arrière est fractionnable 1/3-2/3 facilement, permettant de moduler l'espace du coffre, mais encore une fois la roue de secours est remplacée par un kit de réparation. Les rangements, porte-gobelets et porte-bouteilles ne manquent pas pour d'une bonne convivialité. Enfin l'équipement de série se montre plutôt riche avec par exemple la climatisation automatique et les quatre vitres électriques.

Quant à son tarif, on peut le comparer à celui du Citroën C4 Aircross qui est son dérivé et qui est annoncé à 26.300 € en traction et 29.900 € en 4WD. Les chevrons seraient-ils plus cotés que les diamants !

 

J'ai apprécié J'ai regretté

 

Le style général de la voiture

Le prix

La consommation

L'équipement généreux

Le grand toit en verre

 

 

Les rapports de boîte trop longs

La puissance du moteur pas adaptée

Pas de boîte automatique

Moteur un peu bruyant

Système Stop & Start capricieux

Pas de roue de secours

 

 

Fiche technique

Moteur : 4 cylindres de 1.798 cm3

Puissance : 115 ch à 3.500 tr/mn

Couple : 300 Nm à 1.750 tr/mn

Longueur : 4,29 m

Largeur : 1,77 m

Hauteur : 1,61 m

Empattement : 2,67 m

Poids : 1.450 kg

Coffre : 442 à 1.193 litres

Réservoir : 63 litres