Essai Opel Insignia GSi Diesel BiTurbo
Imprimer
Sous le signe du gros malus
Par Philippe Lacroix
Le 27 février 2018
opel-insignia-gsi-1

Le dernier soubresaut d'Opel présente en France l'Insignia dans sa version sportive GSi. Sa carte de visite dit l'essentiel en quelques chiffres : sous son capot un Diesel double turbo de 210 ch pour un malus de 10.500 €. D'où une facture de 57.680 €. Incongru !

opel-insignia-gsi-2Marseille – En France, on n'aime plus l'automobile. Pas les Français en général, mais plutôt ceux qui détiennent les rênes du pouvoirs et, sous des motifs de sécurité et d'écologie, pressurent les automobilistes par des taxes et des mesures restrictives pour susciter des punitions financières. De quoi tuer un pan de l'économie française qui fonctionne bien. Heureusement que les constructeurs français s'adaptent au mieux à la situation comme également la plupart des importateurs. Pour autant, il y a des curiosités comme cette Opel Insignia qui vient d'être présentée sous une livrée GSi avec transmission intégrale permanente et boîte automatique à 8 rapports, et animée par un moteur 2 litres essence turbo de 260 ch ou un Diesel 2 litres bi turbo de 210 ch.

SUn profil de client à trouver

opel-insignia-gsi-3Les moteurs essence puissants étant boycotés à cause de leurs émissions de CO2 assujétis à des malus décourageants, les grandes familiales Diesel sont généralement plébicitées grâce à des pénalités plus raisonnables, d'où le choix de l'essai de l'Insignia avec cette dernière motorisation. Mais la lecture de la fiche technique fait vite déchanter à cause d'un taux étonnant de CO2 à 192 g/km qui fait basculer la voiture vers un malus à 10.500 €, au même niveau que l'Insignia GSi à moteur essence !! Quel est alors le profil du client près à débourser 22 % de prix TTC de la voiture en malus ? Pour autant cette Insignia ne manque pas d'intérêt, ne serait ce que par sa ligne élégante et fluide et un petit air de coupé masquant bien son hayon à l'arrière. Son habitacle est soigné, bien équipé pour accueillir confortablement cinq passagers, notamment ceux à l'arrière, et leurs bagages avec un grand coffre et une banquette rabattable 60-40.

Seulement l'esprit sportif

opel-insignia-gsi-4

En se glissant derrière le volant, les fauteuils ergonomiques intégraux à réglages électriques se font apprécier, donnant le sentiment d'une voiture de sport. Sur le pare-brise s'affiche une instrumentation tête haute. Le châssis avec une garde au sol très basse et amortissement piloté est à la hauteur, et les 4 roues motrices participent à une tenue de route remarquable, assurée par la présence de freins Brembo à 4 pistons à l'avant. Cependant, la taille et le poids conséquents de la voiture, bien que plus légère de 160 kg par rapport à la génération précédente, tempère son agilité dans les enchaînements de virages. La version essence avec 90 kg de moins sur le train avant doit être plus performante et moins gourmande en pneus. À noter que la version Tourer, un break joliment dessiné, demande un supplément de 1.500 €.

Mais au final, on est obligé de constater que beaucoup de concurrentes, essentiellement allemandes, avec les mêmes caractéristiques, des puissances équivalentes et une image de premium, tels les Diesel Audi A6, Mercedes Classe E et BMW Série 5, appréhendent mieux le système du malus français (en dessous de 500 €) qu'Opel avec son Insignia GSi Diesel BiTurbo. D'où des factures bien moins élevées. Alors le choix est vite fait.

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Une ligne agréable

Un châssis remarquable

Le moteur essence

L'habitabilité

Un équipement complet

 

Un malus refouloir

Un moteur Diesel peu convaincant

Un poids encore excessif

Le manque d'image d'Opel

Une communication à revoir

La fiche technique de l'Opel Insignia GSi

Longueur : 4,91 m

Largeur : 1,86 m

Hauteur : 1,45 m

Empattement : 2,83 m

Coffre : 490 à 1.450 dm3

Réservoir : 62 litres

Moteurs Diesel 4 cylindres BiTurbo

- Cylindrée : 1.956 cm3

Puissance : 210 ch à 4.000 tr/mn

Couple : 480 Nm de 1.500 à 3.500 tr/mn

Transmission : intégrale permanente

Boîte de vitesse : automatique à 8 rapports

Poids : 1.772 kg

Vitesse maxi : 233 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 7''9

CO2 : 192 g/km

Puissance fiscale : 13 CV

Tarif : 47.180 € (Tourer 48.680 €)

Moteurs essence 4 cylindres turbo

- Cylindrée : 1.998 cm³ turbo

Puissance : 260 ch à 5.300 tr/mn

Couple : 400 Nm de 2.500 à 4.000 tr/mn

Transmission : intégrale permanente

Boîte de vitesse : automatique à 8 rapports

Poids : 1.683 kg

Vitesse maxi : 245 km/h

Accélération 0 à 100 km/h : 7''3

CO2 : 197 g/km

Puissance fiscale : 17 CV

Tarif : 46.730 € (Tourer 48.230 €)

– Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.