Home Essais Skoda Essai Skoda Rapid
Une familiale qui fait malle !
Par Philippe Lacroix
Le 2 décembre 2012
skoda-rapid-1

Entre Fabia et Octavia, il y avait un espace dans la gamme Skoda que le constructeur germano-tchèque tente de combler en insérant la Rapid, une berline 5 portes classique, avec une habitabilité et un coffre étonnants pour la catégorie des « compacts », susceptible de séduire les familles et simplifier les départs en vacances. Sa ligne très sobre et épurée présente le nouveau design de la marque et ses motorisations proviennent évidemment de la banque Volkswagen avec l'avantage de consommations modestes. Comme le prix de base de la Rapid qui s'affiche à 14.990 €.

Cassis – Skoda se cherche un nouveau style, et la Rapid est la première voiture de la marque à étrenner le design qui doit se perpétrer sur les modèles à venir. En premier lieu, le logo a été retravaillé et la couleur vert olive a disparu, heureuse initiative car elle avait du mal parfois à s'harmoniser avec la couleur de la voiture. Il trône sur la partie avant arrondie du capot et sa flèche ailée en chrome se détache parfaitement sur un fond noir mat. Quant à l'allure général de la Rapid, on ne peut pas dire que le bureau de design ait cherché l'originalité. Ce n'est d'ailleurs pas dans l'esprit germanique qui se complait dans le classicisme indémodable, avec des proportions bien équilibrées comme sa silhouette les laisse entrevoir, bien que la caisse soit un peu étroite. Tout est lisse et bien soigné à l'exemple de la calandre entourée par un cadre chromé, formée par des lamelles verticales, et encadrée par des grands phares rectangulaires.

A l'arrière, le grand hayon très incliné est bordé par des feux presque carrés qui affichent la nuit un dessin en forme de C, typique à Skoda. Mais les plis du bas du hayon sont assez curieux.

La voiture familiale par excellence

skoda-rapid-2Longue de 4,48 m sur un empattement de 2,60 m, la Rapid présente un habitacle particulièrement vaste et comparable à la grande sœur Octavia plus longue de 9 cm, mais avec un empattement plus court de 2 cm. Le coffre de la Rapid annonce un volume record de 550 litres, tout en accueillant une vraie roue de secours, soit 10 litres à peine de moins que l'Octavia. Et une fois la banquette arrière repliée en 1/3-2/3, le volume grimpe à 1.490 litres, soit 70 litres de plus que l'Octavia ! On peut donc s'attendre à ce que la prochaine génération de cette dernière grandisse et prenne ses distances afin de ne plus subir la comparaison dans ce domaine avec la nouvelle venue de la famille Skoda.

Le poste de conduite est d'une clarté et d'une simplicité exemplaires, associant fonctionnalité des commandes et un assemblage très propre, mais la qualité des plastiques est décevante. Derrière le volant à quatre branches doté du nouveau logo, les deux grands compteurs sont bien lisibles, comme l'ordinateur multifonctions logé entre eux. Toutefois, l'écran GPS, pour les versions qui le possèdent, situé au milieu de la console centrale est peu pratique.

Le soin du détail

skoda-rapid-3Le client a le choix entre trois finitions et il existe par ailleurs trois combinaisons de couleur à l'intérieur pour le tableau de bord et l'habillage des portes, satin noir, gris tellure ou beige pierre.

La Rapid se voulant avant tout familiale et pratique, Skoda a donc soigné certains détails pour revendiquer ces qualités. Ainsi, on trouve au-dessous du siège du passager avant un rangement pratique pour le gilet réfléchissant, un gratte-vitre glissé dans le couvercle du réservoir d'essence, une poubelle placée dans la portière avant, des filets sur le bord intérieur des sièges avant, un double revêtement pour le coffre, un support multimédias, un porte-ticket, différents porte-gobelets, et un modèle de filets optimal pour le coffre volumineux. Un ensemble de petites attentions qui enjolivent la vie à bord.

Pour compléter l'étendu de son équipement, on peut ajouter dès l'entrée en gamme également le volant et le siège du conducteur réglables dans toutes les dimensions, la fermeture centralisée à distance des ouvrants et les rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants.

4 essence et 2 diesel de 75 à 122 ch

skoda-rapid-4

En France, quatre moteurs essence et deux blocs diesel sont proposés pour la Rapid. Le moteur essence d'entrée de gamme est le trois cylindres 1,2 litre de 75 ch accouplé à une boîte mécanique à 5 rapports. Viennent s'y ajouter les 4 cylindres 1,2 litre TSI décliné en 86 ch et 105 ch et 1,4 l TSI générant 122 ch. Ils sont accouplés respectivement à une boîte mécanique à 5 rapports, à 6 rapports et à une boîte automatique DSG7.

Le moteur Diesel turbocompressé dont la cylindrée est de 1,6 litre fonctionne sur la base d'une injection directe à rampe commune. il est proposé en deux variantes, un 105 ch avec boîte mécanique à 5 rapports et un 90 ch d'entrée de gamme qui sera disponible dans la seconde moitié 2013. Ce dernier offrira le choix entre une boîte mécanique à 5 rapports ou une boîte séquentielle DSG7.

Les Français étant toujours « accros » au gasoil, malgré un surcoût conséquent à l'achat comme à l'entretien et pas toujours rentabilisé par le nombre de kilomètres parcourus, Skoda n'a proposé à l'essai que le Diesel et donc le 105 ch.

Pas de quoi s'exciter

skoda-rapid-5Sur la route, la Rapid déroule tranquillement, sans trop de bruit, sans trop de hargne non plus, rendant le voyage serein, notamment sur autoroute où l'on peut abuser d'un 5ème rapport très long pour descendre sa consommation et passer largement sous les 5 litres au 100 km. Évidement, dès que l'on attaque un col montagneux, même bien roulant comme celui de la Gineste au sortir de Marseille, il en va autrement car les 3ème et 4ème rapports sont également bien démultipliés et le recours à la 2ème est souvent indispensable, malgré un couple du moteur très convenable de 250 Nm dès 1.500 tr/mn. Au passage, on note un poids inférieur à 1,2 tonne, soit une bonne centaine de kilos de moins que l'Octavia pour des prestations équivalentes comme on l'a vu. Il en découle un comportement routier alerte, mais dès que l'on brusque la Rapid, celle-ci rappelle à son conducteur que ses trains roulants sont d'ancienne génération avec un amortissement parfois perfectible et un peu de roulis. La tenue de route n'en souffre pas vraiment et de toute façon l'ESP est de série, comme l'aide au démarrage en côte et le contrôle de la pression de gonflage des pneus.

Le prix de départ de la Rapid 105 Diesel est à 19.400 €. Un bon prix qui demande réflexion, le temps d'aller essayer la 105 ch essence dotée d'une boîte 6, moins chère, moins lourde... sans doute plus attrayante !

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le style sobre et bien équilibré

L'habitabilité

Le volume du coffre

La consommation

Le rapport prix/habitabilité

 

 

Une ambiance tristounette

Les rapports de boîte trop longs

La suspension souple

L'écran GPS mal positionné

 

 

Fiche technique

Moteur : Diesel 4 cylindres 1.598 cm3

Puissance : 105 ch à 4.400 tr/mn

Emissions CO2 : 104 g/km

Moteur : Essence 4 cylindres 1.197 cm3

Puissance : 105 ch à 5.000 tr/mn

Emissions CO2 : 125 g/km

Longueur : 4,48 m

Largeur : 1 71 m

Hauteur : 1,46 m

Empattement : 2,60 m

Volume du coffre : 550 litres à 1.490 litres

Réservoir : 55 litres

Poids à vide : 1.060 kg (essence) / 1.190 kg (Diesel)