Home Essais Skoda Essai Skoda Kodiaq
Le grand cousin de la famille
Par Philippe Lacroix
Le 23 mai 2017
skoda-kodiaq-1

Avec le Kodiaq, Skoda complète sa gamme SUV et vient jouer dans la cour des grands. Par la taille, en proposant des versions 5 et 7 places, mais aussi par la qualité de finition et un équipement de haut niveau. Le prix d'appel à 24.950 € est donc logique.

skoda-kodiaq-2Lac de Carcès – Jusqu'à présent, la gamme Skoda ne présentait que le Yéti comme crossover et concurrent en quelque sorte du Renault Captur par sa taille (4,22 m). La mode étant aux SUV, la taille supérieure, la plus fournie étant celle naviguant aux alentours des 4,40 m-4,50 m, le constructeur d'origine tchèque, ayant rallié le giron du Groupe Volkswagen, a préféré investir le créneau supérieur moins fourni et s'adresser aux familles nombreuses en proposant le Kodiaq, long de 4,70 m en formule 5 places avec un coffre géant ou en 7 places (pour un supplément de 980 €), la 3ème rangée de siège étant escamotable dans le plancher. Il évite ainsi la compétition avec ses cousins VW Tiguan et Seat Ateca, tout en apparaissant comme une offre complémentaire au sein du groupe.

Un habitacle aux allures de premium

skoda-kodiaq-3Sur le plan style, à l'inverse du Yéti au dessin original, le Kodiaq se montre très classique, avec des lignes sobres et très linéaires appréciées de la sphère VW, se distinguant essentiellement par le dessin de sa calandre traditionnelle, tandis que la face arrière pourrait tout aussi bien appartenir à une VW ou une Seat.

L'habitacle est traité dans le même esprit du groupe et l'agencement du tableau de bord se rapproche de celui de l'Ateca, parfaitement fonctionnel avec l'écran digital multi fonctions situé à hauteur des yeux, ce qui n'est pas le cas du Tiguan. La présentation est avenante, notamment avec une sellerie claire, et la qualité des matériaux est en gros progrès grâce à l'habillage de la planche de bord moussée et un accostage bien ajusté. Enfin, le système multimédia est de dernière génération.

Le côté pratique propre à la marquel

skoda-kodiaq-4

Selon la philosophie Skoda, l'espace habitable est primordial et le Kodiaq ne déroge pas à cette règle pour le bonheur essentiellement des passagers arrière qui ont tout loisir d'allonger leurs jambes. La banquette est coulissante avec un dossier inclinable, et se rabat en 1/3-2/3 faisant passer la capacité de coffre de 720 à plus de 2.000 litres dans le modèle 5 places. Les deux sièges de la 3ème rangée de la version 7 places ne sont pas aussi généreux, mais sont plutôt destinés à des enfants avec un accès un peu acrobatique. Le coffre démarre alors à 270 litres. Des volumes qui ne tiennent pas compte de la roue de secours galette proposée en option à 110 €. À bord, les espaces de rangement sont nombreux comme les astuces propres à Skoda, la lampe-torche située dans le coffre ou encore le grattoir à givre dans la trappe-à-essence.

Essence ou Diesel, boîte méca ou DSG, 4x2 ou 4x4

skoda-kodiaq-5Sous son capot, le Kodiaq reçoit des motorisations 4 cylindres bien connues du groupe VW. En essence on trouve un 1,4 litre conjugué en 125 et 150 ch. Le premier fait office d'entrée de gamme et il est servi par une boîte mécanique à 6 rapports avec transmission aux roues avant. Le second offre le choix de la fameuse boîte à double embrayage DSG à 6 rapports et d'une transmission 4x4. En Diesel, il s'agit d'un 2 litres de 150 ou 190 ch, ce dernier présenté comme le sommet de gamme livré uniquement en 4x4 et DSG à 7 rapports. En fait, le Kodiaq le plus demandé devrait être le 150 ch traction, disponible uniquement avec la boîte DSG (prix de base à 34.950 €), cette dernière offrant un agrément confort de conduite incontestable. Le regret comme toujours, c'est le bruit disgracieux du Diesel, bien qu'il soit bien assourdi dans l'habitacle.

Confortable avant tout

skoda-kodiaq-6Installé derrière son volant, la taille du Kodiaq relativement imposante se fait vite oublier, d'autant plus facilement grâce aux aides à la conduite dont il peut bénéficier comme par exemple la caméra 360° qui facilite les stationnements, indique les obstacles ou les dangers en franchissant par exemple une sortie de garage. Mais surtout, il révèle très vite une suspension absorbant en douceur les ralentisseurs qui fleurissent aussi vite que les rond-points. Il en résulte un peu de roulis en virage sans grande conséquence pour la tenue de route et de toute façon le Kodiaq n'a pas la moindre vocation sportive. Autrement dit, il est difficile de lui reprocher son manque d'agilité et de dynamisme en se rappelant sa masse d'1,6 tonne. La rançon en partie d'un équipement très complet.

Peu gourmand et super équipé

skoda-kodiaq-7Au pied du levier de vitesse, un bouton permet d'agir à la fois sur la fermeté de la direction et le régime de passage des vitesses, et même sur la dureté des suspensions possible avec l'option de l'amortissement piloté en se servant du mode ''personnalisé''. Le mode ''éco'' engendre une conduite très molle, le mode ''sport'' apporte une vivacité bien venue, le ''normal'' est donc un compromis. Et avec ce dernier, en roulant raisonnablement, l'ordinateur affiche un très flatteur 4,8 litres. Mais seul à bord et sans bagages. En reprenant la main sur les passages de vitesses par impulsion du levier pour une allure plus vivante, ou moins lénifiante, la consommation passe à 6 litres. Au bout du compte, on s'aperçoit que Skoda n'est plus le parent pauvre de la famille Volkswagen puisque le Kodiaq propose entre autres, en fonction de ses finitions, du régulateur de vitesse adaptatif, de la reconnaissance des panneaux de signalisation, de l'assistant de conduite dans les embouteillages et même d'un assistant aux manœuvres avec remorque.

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le style conventionnel mais sympa

L'espace habitable

Le confort de suspension

La finition en progrès

Les niveaux d'équipement

Le silence à bord

La boîte DSG7

 

Un peu de roulis en virage serré

La roue de secours galette en option 110 €

Les palettes au volant avec la DSG en option

L'accès au 3ème rang

Le bruit disgracieux du Diesel

DSG6 au lieu de DSG7 avec l'essence

La fiche technique du Skoda Kodiaq

Longueur : 4,70 m

Largeur : 1,88 m

Hauteur : 1,68 m

Empattement : 2,79 m

Volume du coffre 5 places : 720 à 2.065 litres

Volume du coffre 7 places : 270 à 2.005 L (630 en 5 places)

Réservoir : 58 litres (60 litres en 4x4)

Moteur essence 4 cylindres

Cylindrée : 1.395 cm3

– Puissance : 125 ch

Couple : 200 Nm

Transmission : roues avant

Boîte : mécanique à 6 rapports

Vitesse : 190 km/h (7 places 189 km/h)

Accélération : 0 à 100 km/h en 10''5 (10''8)

Poids : 1.427 kg (1.470 kg)

Tarif : 24.950 €

– Puissance : 150 ch

Couple : 250 Nm

- Transmission : roues avant

Boîte : automatique DSG6

Vitesse : 198 km/h (197)

Accélération : 0 à 100 km/h en 9''6 (9''7)

Poids : 1.471 kg (1.514 kg)

Tarif : à partir de 31.350 €

- Transmission : 4x4

Boîte : BMV 6 / DSG6

Vitesse : 197 km/h / 194 km/h (196 / 192)

Accélération : 0 à 100 km/h en 9''9 / 10''1

Poids : 1.535 kg / 1.550 kg (1.578 / 1.593)

Tarifs : à partir de 31.750 € / 33.350 €

Moteur Diesel 4 cylindres

Cylindrée : 1.968 cm3

– Puissance : 150 ch

Couple : 250 Nm

- Transmission : roues avant

Boîte : DSG7

Vitesse : 199 km/h (7 places 198)

Accélération : 0 à 100 km/h en 10''1 (10''3)

Poids : 1.592 kg (1.639 kg)

Tarif : 34.950 €

- Transmission : 4x4

Boîte : BMV 6 / DSG7

Vitesse : 197 km/h / 194 km/h (195 / 192)

Accélération : 0 à 100 km/h en 9''5 / 10''2 (9''8 / 10''2)

Poids : 1.630 kg / 1.665 kg (1.676 / 1.714)

Taris : à partir de 32.050 € / 36.950 €

– Puissance : 190 ch

Transmission : 4x4

Boîte : DSG7

Vitesse : 210 km/h (209)

Accélération : 0 à 100 km/h en 8''9 (9''1)

Poids : 1.677 kg (1.723 kg)

Tarif : à partir de 38.150 €

Suite au scandale provoqué par Volkswagen, lefilauto a décidé de ne plus publier les consommations et les taux d'émission des gaz polluants des automobiles issus des normes UTAC, considérant que leurs calculs débouchent sur une tromperie aux consommateurs.