Home Essais Toyota Essai Toyota Yaris Hybride
Silence, elle tourne en ville 
Par Philippe Lacroix
Le 10 mai 2012
Essai Toyota Yaris Hybride : silence, elle tourne en ville

Pendant que certain patauge dans le tout électrique, Toyota surfe sur le championnat du monde des hybrides. Une dose d'électricité pour épauler un moteur thermique, ou inversement, c'est la solution transitoire intelligente de beaucoup de constructeurs en attendant la source d'énergie capable de supplanter efficacement le pétrole. Précurseur en la matière, le numéro 1 mondial conforte son leadership en complétant sa gamme avec une Yaris Hybride, sa citadine au civisme renforcé, au tarif parfaitement abordable de 16.500 €... grâce à ses 2.000 € de bonus.

Amsterdam – Toyota poursuit sa révolution Full Hybrid en mettant sur le marché des citadines polyvalentes la Yaris 100h pour attirer une clientèle plus large que jamais, abordant ainsi le plus gros segment du marché européen. Voilà donc la Yaris Hybride, livrable uniquement en carrosserie 5 portes, qui s'affiche, à finitions et mécaniques équivalentes en boîte automatique, à un tarif inférieur de 650 € à celui de la Yaris 100 ch essence et 1.550 € de moins que la Yaris Diesel 90 ch. Elle complète cet avantage financier par une consommation en carburant restreinte puisqu'en ville, telle est sa destinée essentielle, la Yaris Hybride ne réclame théoriquement que 3,1 litres au 100 km, contre 6,2 litres pour sa sœur à essence (donc le double) et 4,8 litres pour la Diesel (55% de plus). Pour clore le chapitre pécuniaire, il faut signaler ses 3 CV fiscaux, au lieu de 5 CV, ce qui est encore un gain d'une centaine d'euros selon les départements (51,20 € le cheval à Marseille et 46,15 € à Paris), sans oublier un entretien restreint étant donné que le groupe motopropulseur se dispense d'embrayage, de démarreur, d'alternateur et de courroie de distribution.

Une allure plus dynamique avec un Cx de 0,28

Essai Toyota Yaris Hybride : silence, elle tourne en villeSur le papier, la Yaris Hybride présente donc un bilan financier extrêmement favorable et on ne voit pas comment un client désirant une Yaris 5 portes à boîte automatique pourrait hésiter dans son choix. Même face à la concurrence de petites citadines polyvalentes et bien équipées, la petite Toyota offre un attrait non négligeable, d'autant que sa face avant retravaillée présente un aspect plus dynamique avec sa grande calandre trapézoïdale et des blocs optiques surmontés de paupières chromées et ourlés d'une rampe de diodes électroluminescentes, et de feux de jour également à diodes. De même à l'arrière, les combinés des feux à cabochons transparents dessinent avec les diodes des feux stop une signature lumineuse propre à la Yaris Hybride. De profil, elle se distingue par des jantes de 15 pouces à enjoliveurs aérodynamiques ou en option de 16 pouces en aluminium.

Ses mensurations sont quasiment identiques avec un même empattement de 2,51 m et seul le porte à faux avant augmente de 2 cm pour accueillir la motorisation Hybrid, ce qui met la longueur de la voiture à 3,90 m.

Un système hybride bien intégré

Essai Toyota Yaris Hybride : silence, elle tourne en villeL'espace de l'habitacle reste inchangé comme les 286 litres du coffre puisque le réservoir d'essence et le bloc batterie sont logés sous la banquette. Il se différencie par des touches décoratives exclusives. La planche de bord est inchangée si ce n'est que le compte tours est remplacé par un indicateur de rendement du système hybride.

Afin de pouvoir se loger sous le capot d'une Yaris, le système Full Hybrid a été redimensionné. Le groupe essence de 1.497 cm3 à 16 soupapes, 2ACT, cycle Atkinson, se base sur le moteur 1,8 litre des Prius II et Auris Hybride, mais il a été raccourci et allégé. Il développe une puissance de 75 ch à 4.800 tr/min et un couple de 111 Nm.

Délivrant une puissance de 61 ch et un couple instantané de 169 Nm à l'accélération, le moteur électrique se fait aussi plus petit et plus léger. En combinant les puissances des deux moteurs, la Yaris Hybride développe une puissance totale de 100 ch.

100 chevaux bien nerveux

Essai Toyota Yaris Hybride : silence, elle tourne en ville

L'ensemble pèse 1.085 kg, c'est-à-dire seulement 15 kg et 50 kg de plus que respectivement les versions Diesel et essence équivalentes. Cependant la Yaris Hybride voit son centre de gravité plus bas et sa répartition avant/arrière des masses de 63/37 % lui procure un comportement tout à fait équilibré. Elle conserve d'ailleurs les mêmes suspensions avec jambes MacPherson à l'avant et essieu de torsion à l'arrière, mais adaptés à la répartition différente des masses. La direction reste douce et précise avec un court rayon de braquage de 4,7 m utile en ville.

La Yaris Hybride accélère sans à-coup de 0 à 100 km/h en 11''8, ce qui est bien mieux que la 100 ch essence (12''3) et et la 90 ch Diesel (13''2) mais affiche une vitesse de pointe de 165 km/h, soit 10 km/h moins rapide que ses sœurs, ce qui n'a aucune incidence étant donné les limitations de vitesses. Elle consomme en moyenne 3,5 l/100 km pour 79 g/km de CO2, ce qui lui vaut une autonomie de 1.000 km sur un seul plein de 36 litres.

Sérénité et sobriété en ville

Essai Toyota Yaris Hybride : silence, elle tourne en villeBien entendu, la force de la Yaris Hybride est de pouvoir se déplacer uniquement en mode électrique, quand on sollicite peu l'accélérateur, sans la moindre émission et sans bruit, sur une distance, certes courte, entre deux et trois kilomètres selon la puissance demandée, un gros avantage dans les embouteillages où les passagers apprécieront le silence pendant de longues minutes.

Le conducteur peut aussi sélectionner le mode EV pour rouler tout électrique à une vitesse maximale de 50 km/h sur environ deux kilomètres selon la charge de la batterie. Une batterie qui se recharge quand le moteur thermique est sollicité et lors des décélérations et des freinages où le moteur électrique se comporte comme un générateur de puissance en récupérant l'énergie cinétique. Un mode ECO est également proposé limitant quant à lui la réponse du papillon des gaz aux sollicitations agressives de l'accélérateur, permettant une diminution d'environ 10 % de la consommation.

À noter aussi qu'à l'arrêt, le moteur thermique se coupe automatiquement.

Bruyante sur la route

Essai Toyota Yaris Hybride : silence, elle tourne en villeAu volant de la Yaris Hybride, tout semble donc simple et parfait, notamment en ville, et la conduite est facilitée par la transmission à variation continue pilotée électroniquement. Cependant cette dernière est moins convaincante sur la route quand le moteur thermique est largement sollicité car le régime se maintient un peu au-dessus de 4.000 tr/mn avec un bruit lancinant fatiguant à la longue. Un paradoxe par rapport à son ambiance paisible en milieu urbain. Ainsi, à vive allure, le confort acoustique en prend un coup.

Sinon, conducteur et passagers ne sont pas négligés en bénéficiant d'un équipement assez généreux, siège conducteur réglable en hauteur, climatisation automatique bizone, commandes audio et Bluetooth au volant, lève-vitres avant électriques, système multimédia embarqué intégrant une caméra de recul dont l'image s'affiche sur l'écran couleur, projecteurs antibrouillard, feux de jour à diodes, sont de série dès la finition Dynamic. La version Style ajoute principalement l'accès et le démarrage sans clé, la sellerie mi-cuir, le vitrage arrière surteinté, le régulateur/limiteur de vitesse, l'essuie-glace à détecteur de pluie, l'allumage automatique des phares et des jantes alliage de 16 pouces, faisant passer la voiture en 4 CV fiscaux.

Enfin, pour rassurer la clientèle, la Yaris Hybride bénéficie d'une garantie de trois ans ou 100.000 km, étendue à cinq ans pour les composants du système hybride.

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

La nouvelle face avant

La consommation en ville

L'autonomie

Le prix

Le silence en ville

L'équipement

 

Le bruit de la transmission CVT sur route

Pas de carrosserie 3 portes

Une roue de secours galette

 

Fiche technique de la Toyota Yaris Hybrid

Longueur : 3,90 m

Largeur : 1,69 m

Hauteur : 1,51 m

Empattement : 2,51 m

Poids : de 1.085 kg à 1.160 kg

Coffre : 286 litres

Réservoir : 36 litres