Home Essais Mercedes Essai Mercedes eVito
Branché sur l'entreprise
Par Philippe Lacroix
Le 19 mars 2019
mercedes-evito-1

Très présent dans le monde de l'entreprise, Mercedes se met au mode électrique dans sa gamme utilitaire en commençant avec les eVito fourgon et Tourer déclinés en version longue et extra-longue. Le tarif de base est annoncé aux alentours de 42.000 € H.T. hors bonus de 6.000 €.

mercedes-evito-2 Alès – Si Mercedes demeure la référence en matière de voiture de luxe et de réussite sociale, sa branche utilitaire Mercedes-Benz-Vans surfe sur la même notoriété avec des fourgons qui symbolisent le nec plus ultra sur le plan performances et fiabilité, d'où une belle réussite commerciale. Pour conserver son image, le constructeur allemand se devait de ne pas manquer la marche de la transition énergétique et c'est pourquoi il emboîte le pas à Nissan, précurseur dans ce domaine, en mettant sur le marché le e-Vito, premier fourgon 100 % électrique de la gamme et sa version Tourer (transport de passagers) en attendant le eSprinter. Extérieurement rien ne le différencie du Vito Diesel, et comme le bloc de trois batteries est logé sous le plancher, le volume de chargement et la charge utile restent identiques. Cette disposition offre un centre de gravité très bas et une tenue de route en courbe exceptionnelle mise en évidence sur la piste du pôle mécanique d'Alès.

150 km d'autonomie et 120 km/h de vitesse maxi

mercedes-evito-3Le Mercedes eVito est disponible en deux longueurs, 5,14 m et 5,37 m sur deux empattements, et donc deux volumes de chargement, 6 m3 et 6,6 m3 mais une charge utile unique de 1.000 kg. La version courte du Vito n'est pas proposée à cause de l'encombrement du bloc batterie. Avec ses 150 km réels d'autonomie grâce à sa batterie de 41,4 kWh, le nouveau eVito est idéal pour les livraisons en ville. En conditions hivernales très défavorables, le minimum est annoncé à 100 km. Le moteur électrique développe 84 kW (114 ch) sur le train avant et jusqu'à 300 Nm de couple. Le eVito est configuré pour une vitesse maximale de 120 km/h mais peut, sur option, être limitée à 80 km/h afin d'optimiser l'autonomie. Le grand compteur droit du tableau de bord donne la situation instantanée du fonctionnement du système, tandis que l'ordinateur central affiche la charge restante et le nombre de kilomètres encore possibles.

Le chauffeur sous surveillance !

mercedes-evito-4

Le eVito bénéficie du système Pro connect de Mercedes qui offre un outil indispensable pour une gestion de flotte rentable. Il informe entre autres sur la gestion de l'entretien et de la maintenance, et surtout analyse le style de conduite qui est essentiel pour bien gérer l'autonomie du eVito selon son chargement, les conditions atmosphériques et le tempérament du chauffeur-livreur. Si ce dernier veut aller jusqu'au bout de ses livraisons peri-urbaines, il a intérêt à se calmer et ne plus faire la course sur les voies rapides. C'est pourquoi les ingénieurs ont fait en sorte que son couple arrive progressivement au démarrage et que sa vitesse maxi soit limitée à la demande. Le conducteur peut également récupérer de l'autonomie au freinage et dans les phases de décélération nombreuses en ville. Aussi, le eVito est proposé avec trois programmes de conduite et quatre modes de récupération contrôlés par des palettes derrière le volant, et impose une conduite éco-responsable.

Un contrôle à distance de la recharge

mercedes-evito-6Le chauffage des sièges (de série pour le chauffeur sur le eVito), le contrôle efficace du chauffage en hiver ou l'utilisation de la climatisation en été ont un impact direct sur l'autonomie. Dans ce domaine, la pré-climatisation pendant la recharge est un facteur important qui, en fonction de la température extérieure, réchauffe ou refroidit l'intérieur du véhicule avant le démarrage du moteur. Cette fonction améliore non seulement le confort du conducteur et des passagers, mais réduit également l'énergie nécessaire au contrôle de la climatisation pendant la conduite. Le temps de recharge dépend bien sûr du mode employé. En considérant que le bloc batterie n'est jamais totalement déchargé, les 80 % de recharge se font entre 15 h avec une prise de courant standard, 9h sur une prise renforcée et 4h30 sur une borne Wallbox.