Home Essais Volkswagen Essai Volkswagen Coccinelle Cabriolet
La bête à bons cieux !
Par Philippe Lacroix
Le 25 mars 2013
vw-coccinelle-cabriolet-1

La Coccinelle est immortelle, ce qui semble naturel pour une bête à bon dieu. Volkswagen l'a bien compris et lui fait traverser les siècles avec le même succès. Et après la 3ème génération apparue voici deux ans, la version cabriolet arrive à son tour habillée d'une capote lui offrant toujours ce même style bien personnel. Mais surtout son tarif s'est fait plus humble comme doit l'être une voiture du peuple, peuple bourgeois bien sûr, en affichant un prix de base à 20.890 €.

vw-coccinelle-cabriolet-02Capri – Le Groupe Volkswagen est annoncé comme le futur numéro Un mondial des constructeurs. Sa marche en avant vers ce sommet est le bénéfice d'investissements intelligents dans une politique de marques et de gammes collant à la conjoncture comme à la mode du moment. Jamais de révolution, mais toujours en évolution, c'est un peu la devise du constructeur allemand pour ne heurter personne et respecter sa clientèle. Pour la conserver surtout. Et le mieux, c'est d'avoir réponse à tout, à toute les demandes, à tous les désirs. Aussi, dans la seule marque Volkswagen, pas moins de trois modèles proposent la possibilité de voyager les cheveux au vent, avec chacun leurs spécificités : l'Eos, un coupé-cabriolet pourvu d'un toit en dur rétractable, facturé entre 28.000 et 40.000 €, la Golf Cabriolet, avec une capote totalement escamotable, vendue entre 24.650 et 38.550 € et maintenant la Coccinelle Cabriolet et sa capote landaulet annoncée entre 20.890 et 33.890 €.

Une allure plus sportive

vw-coccinelle-cabriolet-3Le capital sympathie de la Coccinelle est bien vivace, surtout dans sa version cabriolet qui rappelle le bon vieux temps, davantage dans l'esprit de la liberté retrouvée que dans celui de l'austérité. On se retourne sur son passage, on tourne autour quand elle s'arrête. Parfois on l'achète, en mettant un bémol sur certains aspects pratiques et la taille du coffre, même si tout a progressé dans le bon sens avec la dernière mouture. Un peu plus longue, un peu plus large et un peu moins haute que sa devancière baptisée New Beetle, la nouvelle Coccinelle Cabriolet se donne une allure plus sportive en reprenant la même ligne que la berline, et notamment son spoiler arrière parfaitement intégré, qui doit plaquer la voiture au sol jusqu'à... 223 km/h !! Toutefois sa particularité se retrouve dans une face supérieure couleur de la carrosserie, alors que la face inférieure est noir laqué. L'univers intérieur est semblable à la berline avec une planche de bord quelque peu rétro dans sa présentation par son aspect laqué, de la couleur de la carrosserie.

9''5 pour se découvrir

vw-coccinelle-cabriolet-4

Il a été réservé une attention toute particulière à la capote, à maniement entièrement automatique, qui se replie derrière les deux appuie-tête arrière, sans donc empiéter sur le volume du coffre, en moins de dix secondes et se referme en onze secondes, tout en roulant jusqu'à 50 km/h. Particulièrement pratique en ville ou en roulant au pas sur la route menant à St Tropez. Grâce à la façon dont le toit souple est articulé au bâti de capote, l'enveloppe extérieure reste parfaitement en place à vitesse élevée, et même glaces baissées on ne constate pas de gonflement de la capote. Celle-ci, de couleur noire ou beige, est tendue d'un tissu multicouche résistant aux intempéries. Doublée de mousse avec une natte de rembourrage isolant, elle offre une qualité acoustique comparable à la berline.

La sécurité n'a pas été oubliée, et la Coccinelle Cabriolet est dotée d'un système de protection anti-retournement composé d'un arceau de sécurité invisible qui jaillit en quelques millisecondes dès que le seuil défini pour l'accélération transversale ou l'inclinaison au niveau des appuie-tête arrière est dépassé.

Essence et Diesel de 105 à 200 ch

vw-coccinelle-cabriolet-5Pour motoriser la Coccinelle Cabriolet, VW a repris la plupart des mécaniques utilisées pour le Coupé, entre autres et uniquement des 4 cylindres turbo à injection directe qui peuvent être associés en option à des boîte à double embrayage DSG 6 ou 7 rapports. Il s'agit de trois essence, un 1.2 de 105 ch peu gourmand (5,8 l) dont les performances peuvent suffire surtout pour ceux qui ont l'intention de rouler souvent décapoté, un 1.4 de 160 ch et 2 litres de 200 ch pour les plus sportifs. Deux Diesel sont évidemment au catalogue pour les inconditionnels de l'économie à la pompe et avec le 1.6 de 105 ch, ils seront servis avec une consommation établie à 4,5 litres, tandis que le 2 litres de 140 ch en demande à peine plus tout en montrant une belle énergie. Et comme l'habitacle présente une excellente insonorisation capote fermée, le claquement des Diesel se fait oublier. En mode découverte, il n'est pas très prononcé, mais les montées en régime des moteurs essence offre un ton bien plus plaisant à l'oreille.

Un vrai plaisir de conduire

vw-coccinelle-cabriolet-6Au volant du Cabriolet Coccinelle, ce n'est que du bonheur, surtout quand on longe la côte Amalfitaine par un temps de printemps pour aller prendre un bateau direction Capri. L'occasion d'apprécier l'efficacité de la tenue de route sur le mince ruban d'asphalte, et de son châssis parfaitement renforcé, notamment au niveau des montants de pare-brise pour n'engendrer aucune vibration parasite sur chaussée déformée, et assurer en même temps la protection des occupants en cas de retournement. Le surpoids des renforcements de la carrosserie contribuant à améliorer la rigidité torsionnelle n'est que de 114 kg par rapport au Coupé. La précision et la douceur de la direction assistée électromécanique complètent le plaisir de conduire. Enfin, pour que le couple des moteurs les plus puissants, 160 et 200 ch, passe entièrement au sol, un blocage de différentiel sur le train avant assure le travail et rattrape un sous-virage éventuel. À noter pour le confort en mode décapoté, une option propose un pare-vent fixé au dessus de la banquette arrière. Très efficace pour contrer les remous d'air, il empêche en revanche l'accès aux deux places arrière.

Un cabriolet Coccinelle pour chaque tempérament

vw-coccinelle-cabriolet-7Pour rendre encore plus attrayante sa Coccinelle Cabriolet, VW la présente en trois finitions avec des personnalités bien marquées : « Coccinelle » qui est la formule de base déjà très bien équipée avec la commande électrique de capote et les 4 lève-vitres électriques, « Vintage » apportant une note rétro et « Sport » pour un look plus dynamique. Ainsi, les deux moteurs d'entrée de gramme (diesel et essence 105 ch) peuvent être commandés seulement en association avec les deux finitions « Coccinelle » et « Vintage ». Les deux finitions « Vintage » et « Sport » peuvent être associées aux niveaux de puissance intermédiaires (140 ch et 160 ch). Le moteur haut de gamme 200 ch est proposé exclusivement sur la finition « Sport ». Par ailleurs, trois éditions limitées ont été conçues spécialement : « 50's Edition », « 60's Edition » et « 70's Edition », en symbiose avec l'esprit de la décennie correspondante.

En option, la Coccinelle Cabriolet propose entre autres les phares bi-xénon, un système de démarrage sans clé, la climatisation automatique, la navigation à écran tactile, des instruments supplémentaires sur la planche de bord (chronomètre, température d'huile, pression de suralimentation) ou les jantes en alliage léger 18 ou 19 pouces.

Voir aussi l'Essai Vidéo de la Volkswagen Coccinelle Cabrio

 

J'ai apprécié

J'ai regretté

 

Le look rétro-moderne très sympa

Le confort acoustique en mode capoté

Les prestations routières

Les tarifs plus accessibles

Le maniement de la capote en roulant

 

La capacité du coffre

La difficulté à mettre le couvre-capote

L'accès aux places arrière

La roue de secours réduite en option à 70 €

 

La fiche technique de la VW Coccinelle Cabriolet

Longueur : 4,28 m

Largeur : 1,81 m

Hauteur : 1,47 m

Empattement : 2,54 m

Coffre : 225 litres

Réservoir : 55 litres

Poids : 1.388 kg à 1.505 kg

- Motorisations essence

- Cylindrée : 1.197 cm3

Puissance : 105 ch

Couple : 175 Nm

Émission CO2 : 142 g/km-139 avec DSG7

- Cylindrée : 1.390 cm3

Puissance : 160 ch

Couple : 240 Nm

Émission CO2 : 158 g/km-148 avec DSG7

- Cylindrée : 1.984 cm3

Puissance : 200 ch

Couple : 280 Nm

Émission CO2 : 180 g/km avec DSG6

- Motorisations Diesel

- Cylindrée : 1.598 cm3

Puissance : 105 ch

Couple : 250 Nm

Émission CO2 : 124 g/km-128 avec DSG7

- Cylindrée : 1.968 cm3

Puissance : 140 ch

Couple : 320 Nm

Émission CO2 : 134 g/km-145 avec DSG6