Home Actualités Le marché auto en septembre à -17,3%
Le 1er octobre 2012

166.891 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés en septembre 2012, soit une baisse de 17,3 % en données brutes et de 9,0 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à septembre 2011. (20 jours en septembre 2012 et 22 jours en septembre 2011).

Parmi les plus touchés, on remarque le groupe Renault (-29,1%), le groupe Fiat (-27,9%), Ford (-29,4%), General Motors (-19,4%) et même VW (-18%), tandis que PSA est en retrait seulement de 6,5% alors que Toyota progresse de 5,5% et le groupe Hyundai s'envole à + 24,2% sans bénéficier encore du magistral coup de publicité de notre ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, vantant les avantages de ses produits. Philippe Lacroix.

Le marché auto en septembre à -17,3%

- Voitures particulières : En septembre 2012, avec 136.859 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 18,3 % en données brutes et de 10,1 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à septembre 2011 .

- Véhicules utilitaires légers : Avec 30.032 immatriculations au mois de septembre 2012, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 12,5 % en données brutes et de 3,7 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à septembre 2011.

- Véhicules industriels : Avec 3.132 immatriculations au mois de septembre 2012, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 20,1 % par rapport à septembre 2011.

En chute de 12,9% depuis début 2012

1.718.034 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés au cours des neuf premiers mois de 2012, soit une baisse de 12,9 % en données brutes et de 12,5 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011. (189 jours de janvier à septembre 2012 et 190 jours de janvier à septembre 2011).

L'industrie française va mal avec Renault à – 18,4%, Peugeot – 17,3%, mais Fiat n'est pas mieux loti avec – 19,7%, comme General Motors – 17,4%, et Ford – 17,3%.

- Voitures particulières : Sur les neuf premiers mois de 2012, avec 1.430.832 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 13,9 % en données brutes et de 13,4 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011 .

- Véhicules utilitaires légers : Avec 287.202 immatriculations de janvier à septembre 2012, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 7,9 % en données brutes et de 7,4 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011.

- Véhicules industriels : Avec 32.681 immatriculations de janvier à septembre 2012, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 6,8 % par rapport à la même période de 2011.