Home Actualités Le marché automobile chute de 5,6 % en juillet
Le 6 août 2012

179.560 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés en juillet 2012, soit une baisse de 5,6 % en données brutes et de 14,2 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à juillet 2011 (22 jours en juillet 2012 et 20 jours en juillet 2011).

La crise économique perdure et le marché automobile en fait évidemment les frais d'où des restructurations profondes qui se dessinent à court terme comme celles annoncées par Peugeot qui voit ses ventes en France plongées de 12,8%. C'est pire pour Renault qui affiche un recul de 17,9%. Que dire alors de Seat qui recule de 36,1% et Opel de 25,1%.

En revanche, le groupe Toyota redresse la tête avec une hausse de 14,3% grâce notamment à une gamme de voitures hybrides appropriée à la conjoncture et qui va bénéficier encore davantage des aides de l'État. Enfin le groupe Hyundai pavoise avec une augmentation de 37,6% par le fait d'un rapport qualité/prix/garantie extrêmement attrayant de leur modèles.

Philippe Lacroix

 

Le marché automobile chute de 5,6 % en juillet

- Voitures particulières : En juillet 2012, avec 148.966 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 7,0 % en données brutes et de 15,5 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à juillet 2011.

- Véhicules utilitaires légers : Avec 30.594 immatriculations au mois de juillet 2012, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en hausse de 1,9 % en données brutes et en baisse 7,4 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à juillet 2011.

- Véhicules industriels : Avec 3.623 immatriculations au mois de juillet 2012, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 6,8 % par rapport à juillet 2011.

Baisse de 12,4% sur les 7 mois 2012

1.436.046 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés au cours des sept premiers mois de 2012, soit une baisse de 12,4 % en données brutes et de 13,0 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011 (147 jours de janvier à juillet 2012 et 146 jours de janvier à juillet 2011).

- Voitures particulières : Sur les sept premiers mois de 2012, avec 1.197.948 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 13,5 % en données brutes et de 14,1 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011 .

- Véhicules utilitaires légers : Avec 238.098 immatriculations de janvier à juillet 2012, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 6,4 % en données brutes et de 7,0 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011.

- Véhicules industriels : Avec 27 509 immatriculations de janvier à juillet 2012, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 4,4 % par rapport à la même période de 2011.