Home Actualités Tour Auto Optic 2ooo : les italiennes disparues...
Le 13 avril 2018

Chaque année, Peter Auto célèbre un constructeur ou un type de voitures qui a participé à l'histoire du Tour de France Automobile. En 2018, ce sont les marques italiennes disparues qui bénéficieront de toutes les attentions. Et elles sont nombreuses : Autobianchi, De Tomaso, Osca pour les plus connues, sans oublier Cisitalia, Lombardi, Moretti, Siata...

siata-208-s-1

Dès la première réédition du Tour de France automobile qui a lieu en 1951, deux marques italiennes aujourd'hui disparues figurent sur la liste des engagés. A commencer par Cisitalia ( Compagnia Industriale Sportiva Italia), créée à Turin en 1944 par Piero Dusio, ex-star de football et ex-pilote de course qui deviendra un industriel de renom. Siata (Societa Italiana Auto Trasformazioni Accessori) est le second constructeur italien aujourd'hui disparu présent au Tour de France 1951. Le modèle participant est la Daina, un Coupé GT carrossé par Bertone et motorisé par un 4 cylindres Fiat 1.395 cm3. (voir photo)

osca-mt4-

Lors de l'édition 1952, un autre constructeur italien se fait remarquer par ses excellents résultats. O.S.C.A. (Officine Specializzate Costruzione Automobili), la marque créée par les frères Maserati (Bindo, Ettore et Ernesto) est représentée par quatre voitures dont deux MT4. (voir photo)

autobianchi-a112

L'édition 1954 sera également témoin de l'unique engagement au Tour de France d'une Moretti produite par le constructeur et carrossier Giovanni Moretti dont l'activité durera de 1926 à 1989. Fondée en 1955, la marque Autobianchi est pour la première fois représentée dans l'épreuve en 1971.Puis, de 1977 à 1981, le Tour de France enregistrera treize autres engagements d'Autobianchi A112. En 1992, le site de production historique de la marque, à Desio en Italie sera fermé, marquant la fin définitive du blasonAutobianchi. (voir photo)

de-tomaso-pantera

Entre temps, De Tomaso (société italienne fondée à Modène en 1959 par l'Argentin Alejandro de Tomaso) s'est également inscrite au Tour de France Auto en 1973. En 1976, puis en 1997, deux autres Pantera tenteront leur chance en vain. (voir photos)

de-tomaso-pantera-2