Home Actualités Avertisseurs de radars : une affaire qui marche !
Le 13 mars 2017

Les radars sont la bête noire de bon nombre d'automobilistes, surtout chez les plus jeunes. Si les pouvoirs publics défendent leur importance en matière de sécurité routière, beaucoup n'y voient qu'une façon de remplir les caisses de l'État. Certaines entreprises en ont tiré un bénéfice en créant les avertisseurs de radars, comme Waze et Coyote.

wase-infographie-1

Ces dispositifs, les Français s'y sont rapidement attachés ! La preuve avec cette enquête du comparateur d'assurances auto Minute-Auto.fr qui a interrogé 1.221 Français (655 hommes et 566 femmes) de 18 à 50 ans au cours du mois de février 2017. Seules 12% n'utilisent pas d'avertisseur tandis que les trois quarts des utilisateurs s'en servent assez fréquemment et 48% le font à chaque déplacement. Seuls 4% ne l'utilisent que rarement. Cet outil leur permet d'ailleurs de signaler les radars à ceux qui n'utilisent pas d'avertisseur. Ainsi, près des deux tiers des possesseurs d'avertisseurs (63%) se chargent de relayer les emplacements sur les réseaux sociaux. Ces dispositifs sont principalement utilisés pour détecter la présence des appareils à flash (dans 64% des cas), une minorité profite des autres options de l'appareil : 17% pour tous les dangers que l'on peut rencontrer sur la route, 10% pour combattre les bouchons et 7% se guident avec cet avertisseur.

Waze, N°1 des avertisseurs

wase-infographie-2

Sur le marché des avertisseurs de radars, deux entreprises se taillent la part du lion avec 96% des utilisateurs ayant acheté leur produit. Waze se distingue avec près des deux tiers des utilisateurs (64%) faisant confiance à la société contre près d'un tiers (32%) restant fidèles à Coyote. Par ailleurs, 60% des adeptes de Waze accordent de l'importance à leurs points sur leur application. Il faut dire que leur fiabilité est rarement à prendre en défaut, en dépit des nombreux radars ajoutés aux quatre coins du territoire. Ces avertisseurs remplissent régulièrement leur mission les trois quarts du temps et dans 44% des cas, ils le font systématiquement en signalant le moindre radar ou danger sur la route, sans exception. Mais attention, 54% des utilisateurs de l'avertisseur Waze avouent s'en servir tout en conduisant...