Home Actualités Le marché automobile français à – 1,3 % en avril
Le 2 mai 2012

Tout va rentrer progressivement dans l'ordre et les pourcentages de comparaison vont redevenir plus crédibles. En effet, il est d'usage de rapprocher le nombre de voitures vendues dans un mois avec celui du même mois de l'année précédente. Mais quand par exemple l'État met en place des primes à la casse ponctuelles, cela provoque des incitations et des anticipations d'achats qui forcément se répercutent par des baisses d'activités commerciales à la fin de ces actions promotionnelles. Il est donc stupide d'en tirer alors des conclusions. Les seules valables sont celles qui confirment qu'en période de solde, le trafic commercial est plus intense, mais les marges bénéficiaires sont bien plus faibles.

Ainsi, en avril, le commerce automobile n'a pas subi de redressement spectaculaire en passant de – 21,9% en mars à seulement – 1,3% en avril, ce dernier est simplement opposé au mois d'avril 2011 qui n'a bénéficié d'aucun avantage fiscaux, ce qui n'était pas le cas du mois de mars 2011.

Philippe Lacroix 


Le marché automobile français  à – 1,3 % en avril

200.806 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés en avril 2012, soit une baisse de 1,3 % en données brutes et de 1,3 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à avril 2011, (20 jours en avril 2012 et 20 jours en avril 2011).

On notera essentiellement que Citroën connaît une progression de 12,1% tandis que Dacia subit un recul de 17,8%.

- Voitures particulières : En avril 2012, avec 166.632 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 1,6 % en données brutes et de 1,6 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à avril 2011.

- Véhicules utilitaires légers : Avec 34.174 immatriculations au mois d'avril 2012, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 0,1 % en données brutes et de 0,1 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à avril 2011.

- Véhicules industriels : Avec 3.788 immatriculations au mois d'avril 2012, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 7,1 % par rapport à avril 2011.


Un début d'année 2012 à – 15,6%

811.805 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés au cours des quatre premiers mois de 2012, soit une baisse de 15,6 % en données brutes et de 16,6 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011, (85 jours de janvier à avril 2012 et 84 jours de janvier à avril 2011).

- Voitures particulières : Sur les quatre premiers mois de 2012, avec 674.462 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 17,5 % en données brutes et de 18,4 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011

- Véhicules utilitaires légers : Avec 137.343 immatriculations de janvier à avril 2012, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 5,0 % en données brutes et de 6,2 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2011.

- Véhicules industriels : Avec 15.714 immatriculations de janvier à avril 2012, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 0,6 % par rapport à la même période de 2011.