Home Actualités Le marché auto français 2014 gagne 0,5 %
Le 2 janvier 2015

Si ce mois de décembre a marqué un net retrait du commerce automobile par rapport au même mois en 2013, le bilan 2014 reste positif en conservant une petite progression d'un demi point, ce qui est toujours bon à prendre. Les constructeurs français sont les responsables de cette embellie puisque sur leur sol ils gagnent 3,2 % alors que les étrangers régressent de 3 %. Et coup de tonnerre chez les Japonais, Nissan passe devant Toyota. Ph.L.

nissan-qashqai-2014-immat

Décembre en baisse de 4,5 %

200.089 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés en décembre 2014, soit une baisse de 4,5 % en données brutes et de 8,9 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à décembre 2013 (22 jours en décembre 2014 et 21 jours en décembre 2013). Les constructeurs français sont en retrait de 2,4 %, mais les étrangers font pire avec – 7 %.

- Voitures particulières : En décembre 2014, avec 163.382 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 6,8 % en données brutes et de 11,0 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à décembre 2013.

- Véhicules utilitaires légers : Avec 36.707 immatriculations au mois de décembre 2014, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en hausse de 7,1 % en données brutes et de 2,2 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à décembre 2013.

- Véhicules industriels : Avec 3.374 immatriculations au mois de décembre, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 33,1 % par rapport à décembre 2013.

DS arrive et Chevrolet s'en va !

chevrolet-trax-immat

2.167.978 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés au cours des douze mois de 2014, soit une hausse de 0,5 % en données brutes et de 0,5 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2013 (251 jours de janvier à décembre 2014 comme en 2013). Pour la première fois la marque française DS fait son apparition dans les statitiques, mais avec un mauvais chiffre puisque qu'elle marque un recul de 27 % par rapport à 2013 où DS3, DS4 et DS5 étaient des Citroën ! À noter le recul du groupe GM de 18 %, le strict reflet du départ de Chevrolet qui n'a profité en rien à Opel, et Nissan qui devient le premier japonais en France devançant largement Toyota.

- Voitures particulières : Sur les douze mois de 2014, avec 1.795.913 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 0,3 % en données brutes et de 0,3 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2013.

- Véhicules utilitaires légers : Avec 372.065 immatriculations de janvier à décembre 2014, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en hausse de 1,3 % en données brutes et de 1,3 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2013.

- Véhicules industriels : Avec 37.561 immatriculations de janvier à décembre 2014, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 13,2 % par rapport à la même période de 2013.