Home Actualités -15,4% d'immatriculations en mars 2013
Le 2 avril 2013

En préambule, il faut rappeler que le VÉRITABLE CHIFFRE INDICATEUR du marché automobile est celui regroupant les ventes de voitures particulières ET de véhicules légers qui sont distribués par les mêmes concessionnaires. Il représente donc le vrai reflet de leurs activités et donc de leurs chiffres d'affaires. Ainsi, 198.185 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés en mars 2013, soit une baisse de 15,4 % en données brutes et de 11,4 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à mars 2012 (21 jours en mars 2013 et 22 jours en mars 2012).

peugeot-208-immat-1

Les chiffres sont assez affligeants avec les Français qui s'effondrent de 21% pour PSA et de 14,9% pour Renault. Mais les étrangers sont aussi mal lotis avec des baisses de 17,6% pour le Groupe VW, de 23,4% pour Ford, de 32,5% pour GM. En revanche Fiat progresse de 4,1%, mais il est vrai que le constructeur italien part d'assez bas et le Groupe Hyundai-Kia continue sa progression avec une hausse de 9,1%.

- Voitures particulières : En mars 2013, avec 165.244 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 16,4 % en données brutes et de 12,5 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à mars 2012 .

- Véhicules utilitaires légers : Avec 32.941 immatriculations au mois de mars 2013, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 10,0 % en données brutes et de 5,7 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à mars 2012.

- Véhicules industriels : Avec 3.573 immatriculations au mois de mars 2013, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 14,7 % par rapport à mars 2012.

Chute de 14% au 1er trimestre 2013

mitsubishi-space-star-immat

525.693 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés au cours des trois premiers mois de 2013, soit une baisse de 14,0 % en données brutes et de 11,2 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2012 (63 jours de janvier à mars 2013 et 65 jours de janvier à mars 2012). Les plus forts reculs sont à mettre sur les comptes de PSA à – 16,9%, Renault à – 15,8%, Groupe VW à – 16%, Ford à – 28,6%, GM à – 25%. Seul le Groupe Hyundai-Kia brille avec une progression de 11%.

- Voitures particulières : Sur les trois premiers mois de 2013, avec 433.297 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 14,7 % en données brutes et de 12,0 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2012 .

- Véhicules utilitaires légers : Avec 92.396 immatriculations de janvier à mars 2013, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 10,4 % en données brutes et de 7,6 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2012.

- Véhicules industriels : Avec 10.057 immatriculations de janvier à mars 2013, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en baisse de 15,7 % par rapport à la même période de 2012.